A Tourcoing, François Fillon n'a pas échappé aux casseroles

17 Février, 2017, 17:01 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Des membres des Jeunes communistes ont scandé: Fillon rends-nous le pognon! Fillon en prison! à l'arrivée du candidat LR

Manifestement décidé à poursuivre jusqu'au bout son engagement dans la campagne présidentielle en cours, François Fillon était en effet invité par le maire (LR) de Tourcoing, Gérald Darmanin, à participer à une table ronde sur la sécurité et à visiter un centre social.

En pleine tourmente face aux soupçons d'emplois fictifs qui pèsent sur sa femme, le candidat de la droite à la présidentielle a été accueilli par une vingtaine de ses partisans, mais aussi par des cris hostiles et des casseroles lors de sa visite à Tourcoing, dans le Nord.

Encore un déplacement houleux pour François Fillon.

C'est une nouvelle manifestation de la campagne de terrain difficile que déplorent plus ou moins ouvertement plusieurs élus Les Républicains depuis l'éclatement du PenelopeGate. Sur les marches menant au hall d'accueil, une vingtaine de partisans du candidat de la droite ont réussi à se faire entendre.

Accueilli aujourd'hui à Tourcoing par une vingtaine de manifestants qui scandaient "Fillon, rends-nous le pognon!" "Fillon Président! " crient ceux-là, " Fillon en prison!" rétorquent ceux-ci. Réponse d'un militant des Jeunesses communistes, Pierre: "les casseroles c'est pour faire du bruit et aussi signifier les casseroles qu'il a sur son dos".

Pour éviter tout incident, des CRS en petit nombre avaient pris position devant les entrées principales et secondaires de la mairie. "Fillon en prison!" et qui ont investi la mairie avant son arrivée, l'ancien premier ministre a tenu à faire savoir ce que signifiaient ces incidents pour lui.

Lors de la table ronde, le candidat a déclaré vouloir "renforcer les pouvoirs de police du maire".

Recommande: