Verbalisée pour avoir voulu faire don d'un livre — Paris

17 Février, 2017, 15:20 | Auteur: Remi Laffitte
  • Paris 68 euros d'amende pour avoir abandonné son livre en pleine rue

Un acte réprimandé par les agents municipaux qui l'ont verbalisé pour "dépôt d'ordure" sur la voix publique. Son délit? Avoir déposé un livre sur un trottoir du XVIIIe arrondissement de la capitale. Elle s'est rendue dans une librairie du boulevard Barbès. Et lorsqu'elle demande à une librairie si elle dispose d'une boîte de don, et que ce n'est pas le cas, cette femme décide de poser son ouvrage, bien en vue, devant la vitrine. C'est ce qu'ont estimé les deux policiers qui ont interpellé le 31 janvier dernier Gwenaëlle, une parisienne passionnée de lecture pratiquant le libre partage de livre. Soit "le même tarif que pour une déjection canine ou un mégot de cigarette sur le trottoir", précise France Bleu. Sur Facebook, son post a été partagé plus de 2 000 fois.

Le témoignage de Gwenaëlle a suscité de nombreux messages de la part des internautes.

"Selon la radio, cette Bretonne installée à Paris depuis 20 ans envisageait de contester l'infraction mais jeudi 16 février, la Mairie de Paris a indiqué dans un tweet qu'il s'agissait d'une " erreur ". Un réconfort qui la rassure: "il y a encore des gens debout, des gens qui ont envie de mettre de la poésie dans la vie sans forcément qu'il y ait un cadre légal ou administratif".

Une semaine plus tard, Gwenaëlle reçoit une surprise dans sa boîte aux lettres: un avis de contravention de 68 euros, pour "dépôt ou abandon d'ordures, de déchets, de matériaux ou d'objets hors des emplacements autorisés". "Je me dis qu'il y a encore des gens qui sont dans le partage sain", s'exprime-t-elle. On n'a pas besoin d'une autorisation en trois exemplaires pour faire une boîte à livres.

Recommande: