L'incroyable histoire du Vénézuélien Solano — Ski de fond

23 Février, 2017, 20:22 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Perdu sur ses skis de fond le pauvre Solano a quand même terminé son parcours

Adrian Solano ne gardera pas un souvenir mémorable de la France.

Le Vénézuélien Adrian Solano est - déjà - devenu une star à Lahti. en étant peut-être le pire skieur ayant participé à des championnats du monde de ski de fond. Il a mis plus de 37 minutes pour parcourir 3,5km, soit le double du temps réalisé par l'avant-dernier au même pointage, et malgré l'aide d'un membre de l'équipe britannique qui lui a remplacé un bâton cassé, il a finalement jeté l'éponge à mi-parcours. IL y a un mois, il fait escale à Paris avant de rejoindre la Suède, enfin c'est ce qu'il croit. Le skieur a déclaré: "Quand je suis arrivé à Paris, le 19 janvier, j'ai expliqué que j'allais en Suède pour m'entraîner. Je n'avais que 28 euros et les policiers m'ont accusé d'immigration parce que ça se passait mal dans mon pays", raconte le sportif de 22 ans à Le Monde. Il affirme avoir été interrogé pendant six heures malgré des papiers en règle et une lettre d'invitation de son entraîneur et des quatre autres skieurs de la délégation vénézuélienne de la compétition. Dès lors, impossible pour lui de s'entraîner et le moins qu'on puisse dire c'est que ça s'est vu aujourd'hui...

" À cause de mon style vestimentaire, de ma tête ou de mes traits, ils m'ont discriminé. Maintenant je suis désavantagé, j'ai perdu un mois d'entraînement sur la neige", déplore Adrian Solano, ajoutant que faire de la compétition est son rêve.

Si Adrian Solano n'a pas fini sa course, il avait en tout cas le sourire en Finlande. "La police s'est moqué de lui, ils lui ont dit que le ski au Venezuela n'existait pas", avait réagi auprès de l'AFP César Baena, son entraîneur.

Recommande: