Catalogne : l'indépendantiste Artur Mas condamné à deux ans d'inéligibilité

15 Mars, 2017, 06:18 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Accusé d'avoir organisé une consultation illégale Artur Mas dénonçait un procès politique

L'ancien président de la région espagnole de Catalogne, Artur Mas, a été condamné lundi 13 mars à deux ans d'inéligibilité pour avoir organisé, en novembre 2014, une consultation interdite par la justice sur l'indépendance de cette région. Artur Mas est condamné à 2 ans d'inéligibilité et une amende de 36.500€, l'ancienne vice-présidente Joana Ortega à 1 an et 9 mois d'inéligibilité et une amende de 30.000€, et Irene Rigau à 1 an et 6 mois d'inéligibilité et une amende de 24.000€. Artur Mas a été condamné à deux ans d'interdiction de toute fonction publique élective.

L'ancien président de la Catalogne de 2010 à 2016, a promis de se battre jusqu'au bout, précisant qu'il irait jusqu'à la Cour européenne des droits de l'Homme si nécessaire.

De son côté, le gouvernement central a refusé de commenter l'affaire, mais a néanmoins indiqué au diffuseur public espagnol TVE qu'il respectait la décision de la cour. Un tiers des électeurs catalans y avait participé et parmi eux 80% s'étaient prononcé en faveur de l'indépendance de la Catalogne. Elle avait jugé qu'elle portait sur un sujet, l'unité de l'Espagne, qui devait être débattu par tous les Espagnols. While Scotland goes forward for another independence referendum, Catalan politicians are being convicted for holding a symbolic consulation.I therefore call upon Mariano Rajoy to finally rise to the occasion and choose another path, allowing the Catalans to freely express their will in the upcoming binding referebdum.

Passant outre l'arrêt, l'exécutif catalan avait alors recruté des bénévoles pour l'organisation du scrutin, réquisitionné lycées et collèges, et mis à disposition 7000 ordinateurs portables pour la transmission et le décompte des résultats.

Ils citent souvent l'exemple de l'Écosse, dont les habitants avaient été appelés à se prononcer sur leur indépendance en 2014. Mais Madrid objecte qu'un tel référendum n'est pas prévu par la Constitution espagnole.

Recommande: