Le parquet sud-coréen va convoquer l'ex-présidente Park

15 Mars, 2017, 08:51 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Résidence privée de Park Geun-hye à Samseong-dong dans le sud de Séoul

Le scrutin pour l'élection présidentielle en Corée du sud a été avancé après la destitution la semaine dernière de la présidente Park Geun-hye.

Le parquet sud-coréen va convoquer l'ancienne présidente Park Geun-Hye, dont la destitution vient d'être validée par la plus haute instance judiciaire dans le cadre d'un vaste scandale de corruption, pour l'entendre en tant que suspecte, a annoncé un porte-parole à l'AFP mardi.

Elle sera informée mercredi de la date de sa convocation, a annoncé sous couvert d'anonymat un responsable de l'équipe d'enquête spéciale, cité par les médias locaux.

La Cour constitutionnelle a approuvé vendredi dernier à l'unanimité sa destitution votée le 9 décembre dernier par le Parlement.

La désormais ex-chef de l'État, qui dément toute malversation, est accusée d'avoir fait pression sur de grandes entreprises pour qu'elles fassent des dons à deux fondations chargées de soutenir ses initiatives politiques. Quand elle était encore à la présidence, Park avait assuré la justice de sa coopération, mais elle avait depuis refusé d'être interrogée.

Recommande: