Macron n'avait pas assez d'argent pour payer ses impôts — Présidentielle

15 Mars, 2017, 12:59 | Auteur: Ludovic Moineau
  • Marine Le Pen le 11 mars 2017 en meeting électoral à Déols  AFP  Archives

Pour ces jeunes militants, "Emmanuel Macron est désormais le seul candidat" à incarner un "espoir" et des valeurs autrefois défendues par Alain Juppé: "dépasser les clivages traditionnels, se libérer des affrontements partisans stériles". Il est également revenu sur son propre cas, évoquant sa déclaration de patrimoine qui avait fait polémique lorsqu'il avait pris ses fonctions au ministère de l'Economie en 2014.

Confrontés à un électorat plus fortement mobilisé que précédemment (66 % de participation, + 2 points) et que la moyenne nationale (inférieure de 2,5 points), tous les candidats testés voient en effet les intentions de vote en leur faveur progresser de 0,5 à 2 points, en dehors de Nathalie Arthaud et de Jacques Cheminade.

Paul Pogba a trouvé son digne successeur : Emmanuel Macron. L'hebdomadaire a déniché un texto envoyé il y a quelques mois par la direction de Rothschild à un listing très sélect de banquiers d'affaires de la place parisienne pour l'organisation d'un "cocktail dînatoire de levée de fonds" pour Emmanuel Macron. "Comme banquier d'affaires, j'avais le statut d'indépendant". Dans un entretien publié par La Croix dimanche dernier, il explique que quand il est entré au gouvernement, il n'avait même plus assez d'argent pour payer ses impôts. Tout en "expérimentant les engagements fiscaux du président de la République", son salaire aurait chuté à 9 940 € lorsqu'il est arrivé à Bercy. "Tout cela est connu de la Haute Autorité de la vie publique, qui aurait transmis au parquet depuis longtemps si elle avait relevé un problème", a-t-il ajouté. La Croix rappelle que le fisc lui avait demandé de réévaluer des biens immobiliers. "J'avais pris soin de faire établir l'évaluation de mon appartement principal, que j'ai vendu, et de notre résidence secondaire, qui est un bien familial de mon épouse, par un expert indépendant reconnu", se justifie M. Macron. Pour les trois exercices dus, j'ai payé 6 000 euros d'ISF.

Recommande: