La France cloue au sol Franky Zapata et son Flyboard Air

16 Mars, 2017, 08:53 | Auteur: Remi Laffitte
  • France 3

Icare, Iron Man, Superman... les comparaisons ne manquent pas lorsque l'on voit Franky Zapata, debout sur son joujou, fendre les airs plus vite qu'un aigle.

Mais voilà, l'entrepreneur installé près de Marseille n'a plus droit de s'en servir, à la suite d'une enquête pour " non-respect des règles de survol et conduite d'un aéronef sans les. "Ce qui prime chez nous, c'est la sécurité du pilote, des personnes à bord et surtout des riverains", a précisé le porte-parole, qui indique que "les portes de l'aviation civile ne sont jamais fermées à tous les projets" et qu'il n'était pas trop tard pour que M. Zapata fasse le nécessaire pour respecter la réglementation.

La justice a interdit à l'inventeur du Flyboard Air de l'utiliser, faute de l'avoir fait homologuer. Là, les militaires auraient expliqué au créateur du Flyboard Air qu'en cas de nouveau vol sur sa machine, il serait mis en examen et risquerait alors une peine de prison. "J'ai toujours eu peur de partir à l'étranger avec ma technologie, mais aujourd'hui je me pose la question", dit M. Zapata, qui assure avoir reçu des invitations à s'installer dans d'autres pays, notamment des Etats-Unis.

Sur son compte facebook, l'inventeur estime qu'il va bientôt devoir quitter la France à cause de cette interdiction de vol. Sa planche, propulsée par des réacteurs de missiles de l'armée, se dirige grâce à un simple joystick sans fil.

Recommande: