Présidentielle. Manuel Valls : "Je ne parrainerai personne"

16 Mars, 2017, 11:49 | Auteur: Remi Laffitte
  • Manuel Valls devant un tableau de son père Xavier Valls à la galerie d’art madrilène Fernandez-Braso le 7 mars. A côté de lui sa mère Luisa

Il s'est montré par contre plus dur avec son ancien adversaire de la primaire lorsqu'il s'est mis à la place d'un électeur socialiste: "Sans doute les électeurs de la primaire se sentent-ils aujourd'hui trahis". Le problème pour Manuel Valls est que "Hamon ne suscite pas d'engouement".

Selon un article publié lundi soir sur le site du Parisien, qui évoque sans les nommer des sources concordantes dans l'entourage de Manuel Valls, ce dernier devrait faire un premier pas vers cette annonce "mardi soir devant ses fidèles conviés salle Colbert à l'Assemblée", à 39 jours du premier tour. Après les rumeurs sur un possible ralliement à son ancien ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, parti de son côté avec son mouvement En marche!, Manuel Valls a précisé qu'il ne " parrainerai (t) personne ": " Je n'ai aucune leçon de responsabilité ou de loyauté à recevoir", a-t-il lâché mardi soir. Ni Hamon, ni Macron, Manuel Valls a indiqué que juste avant le premier tour il fera connaître sa position, indique la presse nationale.

Nous ne pouvons pas accepter une gauche qui se replie sur elle-même et parfois dans une forme de sectarisme. "Rien de tel au PS. Malgré les engagements qu'il avait pris envers " le candidat de notre famille politique ", Manuel Valls, lui, " ne peut pas " donner sa signature à Benoît Hamon. Ne souhaitant pas devenir le réceptacle des Vallsistes, Hollandais et autres représentants du quinquennat qui s'achève, Macron a dans la foulée insisté sur le fait de ne pas avoir " fondé une maison d'hôte ". En démocratie, le respect de l'issue du scrutin, c'est important. Manuel Valls a fait deux déclarations en l'espace de quelques heures qui, si elles ne sont pas totalement contradictoires, ne lui laissent pas beaucoup de marges de manoeuvre. "Comment lutter efficacement contre le Front national quand justement, soi-même, on ne respecte pas le verdict des urnes?" a dénoncé Benoit Hamon, candidat du PS, mardi soir sur le plateau du JT de 20H de TF1. "Je suis dans une situation particulière, puisque celui que j'ai battu devant les électeurs, selon des modes de délibération parfaitement transparents, décide de ne pas parrainer ma candidature". Ses soutiens au contraire rappellent que Hamon avait signé une motion de censure contre l'ancien Premier ministre de François Hollande.

"Je rappelle au passage que Benoît Hamon a ourdi une motion de censure contre son propre gouvernement".

Recommande: