Le trafic interrompu, les passagers en cours d'évacuation — Orly

18 Mars, 2017, 22:33 | Auteur: Remi Laffitte

Dans la Clio laissée sur place, les policiers ont alors découvert un tee-shirt maculé de sang. Celui d'Orly Sud, où a eu lieu l'attaque, reste pour sa part partiellement fermé, a annoncé à l'AFP Aéroports de Paris.

Vers 08H30, au premier étage du hall 1 du terminal Sud, il a menacé une militaire, en patrouille avec trois autres soldats, avec son pistolet à grenailles et tenté de s'emparer du fusil d'assaut Famas qu'elle portait en bandoulière. Tenu en respect par ses deux collègues de la patrouille Sentinelle, l'assaillant s'est réfugié dans un commerce de l'aéroport, à proximité, refusant de lâcher l'arme.

Interrogé par BFMTV, le PDG du groupe ADP a assuré que les passagers confinés depuis les événements de ce matin dans la douzaine d'avions présents sur le tarmac étaient en cours d'évacuation. Une opération de déminage a été mise en place très vite après les événements.

Près de 3.000 personnes, certaines avec leurs bagages, ont été immédiatement évacuées du terminal Sud ou confinées dans le terminal Ouest voisin, selon le ministère de l'Intérieur. Les investigations sont confiées à la section antiterroriste de la Brigade criminelle (SAT), la sous-direction anti-terroriste (SDAT) de la police judiciaire et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Une perquisition a par ailleurs été mené au domicile de Zyed B. Le trafic a depuis progressivement repris à l'aéroport d'Orly. Selon les informations de Franceinfo, son casier judiciaire contient " 9 mentions " pour des vols à main armée et du trafic de stupéfiants. C'est à quelques kilomètres de là, à Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne, que les enquêteurs retrouveront ensuite sa trace suite à un car-jacking (vol de voiture avec violence), a détaillé Bruno Le Roux lors d'un point presse à l'aéroport d'Orly, où Zyed B. a fini sa cavale aux alentours de 8h30. Une procédure classique dans ce genre d'enquête où l'on entend rapidement l'entourage.

Dans un communiqué, le président de la république a réagi à l'attaque d'Orly. "La vigilance sera maintenue à son plus haut niveau et une fois encore l'opération Sentinelle a fait la démonstration de son utilité en complément des forces de police et de gendarmerie ", a conclu le chef de l'Etat.

Recommande: