Une fusillade dans un lycée fait plusieurs blessés — Grasse

18 Mars, 2017, 00:27 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Attentat à Grasse ? Ce qu'on sait après la fusillade dans un lycée

Fils d'un élu municipal, Killian B. "Aucun lien ne peut être envisagé avec une entreprise terroriste", a cependant affirmé jeudi la procureure de Grasse, Fabienne Atzori. Ce dernier a "commencé à parler" en garde à vue selon cette source, confirmant une information de BFMTV.

Le point sur les dernières avancées de l'enquête. Une personne aurait été interpellée et plusieurs personnes auraient été blessées, précise la chaîne.

Les policiers chargés de l'enquête sur la fusillade ont également interpellé et placé en garde à vue le frère d'un ami proche du suspect, selon cette même source. Il a été entendu par les enquêteurs ce vendredi matin. Activement recherché depuis jeudi soir, son frère jumeau a finalement été placé en garde à vue sans heurt vendredi à la mi-journée.

Il a été retrouvé par des gendarmes de la brigade de Fayence dans une rue de Caillan (Var), à 25 kilomètres de Grasse.

En guise de preuves, le journal cite la page YouTube du tireur, dont le bandeau représente une image issue des caméras de vidéosurveillance du lycée américain, ainsi que la photographie illustrant son compte Twitter, tirée des archives de la police de Columbine. L'auteur de la fusillade était fasciné par les armes et la tuerie de Colombine aux Etats-Unis.

Jeudi à Grasse, les tirs n'ont pas fait de mort, mais uniquement des blessés légers, probablement notamment grâce au comportement "héroïque" du proviseur, selon les mots de Mme Vallaud-Belkacem. "Le revolver était chez le grand-père " et le fusil chez ses parents.

Des armes de poing et des grenades -sans doute des grenades à plâtre- ont été découvertes sur le jeune homme, sans que leur dangerosité n'ait été évaluée dans l'immédiat.

Il semblerait que le lycéen ait choisi ses victimes.

Le proviseur de l'établissement qui a tenté d'intervenir ainsi que plusieurs élèves ont été touchés par les tirs de plombs de Killian, 16 ans, scolarisé en première L. "Constatant qu'il s'était trompé, il l'a refermée aussitôt". Fan de métal et de jeux-vidéos ultra-violent, sur Facebook, sa photo de profil est issue du jeu vidéo Hatred, dont le but est d'abattre des civils sans défense. Le tireur "a levé son arme, un pistolet, après il est parti, on croyait que c'était une blague ou un exercice, pas qu'il y avait un danger".

# Quelles décisions ont été prises par les autorités? Il était souvent seul ou accompagné d'un ami, " a-t-il déclaré.

Recommande: