L'adolescent avait dressé une liste de 8 à 14 victimes

19 Mars, 2017, 20:37 | Auteur: Remi Laffitte
  • Cordon de police autour du lycée Alexis de Tocqueville à Grasse dans le sud de la France le 16 mars 2017

Il voulait "mettre un terme aux mauvaises relations qu'il entretenait avec certains de ses camarades de classe".

Le lycéen de 16 ans qui s'était introduit dans son lycée professionnel de Grasse, lourdement armé, voulant tuer plusieurs de ses camarades de classe et faisant cinq blessés, a été mis en examen et incarcéré samedi, tout comme l'un de ses amis, suspecté d'être un complice. "Il semblait animé à l'égard d'un certain nombre de victimes, dont le chiffre reste à préciser, entre 8, 13 et 14, d'un ressentiment tel qu'il souhaitait s'en prendre à leurs jours", a déclaré lors d'un point presse la procureure de Grasse Fabienne Atzori.

Dans un entretien accordé aux journalistes de TF1, Hervé Pizzinat le proviseur du lycée a d'ailleurs confirmé cette version. Son frère jumeau, qui avait également été placé en garde à vue, a en revanche été mis hors de cause. Interrogé sur le déroulé des faits, le chef d'établissement a raconté son bref échange avec le tireur. Huit autres personnes ont été blessées plus légèrement, en prenant la fuite. L'adolescent a été mis en examen samedi, notamment pour "tentatives d'homicide".

Jeudi, le tireur avait fini par se rendre sans opposer de résistance. Son complice présumé, dont le rôle n'a pas été détaillé, a quant à lui gardé le silence devant les policiers. Il disposait sur lui d'un véritable arsenal composé d'un fusil à pompe, de deux armes de poing et d'une grenade d'exercice.

Recommande: