L'Allemagne rejette les allégations de Donald Trump — OTAN

19 Mars, 2017, 19:03 | Auteur: Edgar Lajoie
  • OTAN: Trump accuse l'Allemagne de

M. Trump et Mme Merkel ont tenté de mettre leurs divergences d'opinions de côté, vendredi, mais leur rencontre a tout de même été ponctuée par des moments de malaise.

Le 18 mars, le président américain a écrit sur son compte Twitter que l'Allemagne devait "d'énormes sommes d'argent à l'OTAN" et que "les Etats-Unis devaient être payés davantage pour la défense très puissante et très coûteuse qu'ils fournissent à l'Allemagne".

"Il n'existe pas de compte où sont enregistrées des dettes au sein de l'OTAN", a déclaré Ursula von der Leyen, une proche de la chancelière Angela Merkel, dans un communiqué, en ajoutant que les dépenses en faveur de l'OTAN ne devaient pas être le seul critère pour mesurer les efforts militaires de l'Allemagne.

Pourtant, M Merkel, lors de leur première rencontre en personne, vendredi, avait assuré au président américain que l'Allemagne allait monter à 2 % de son PIB la part des dépenses militaires.

" Malgré les fausses nouvelles que vous avez entendues, j'ai eu une merveilleuse rencontre avec la chancelière allemande Angela Markel".

"Vouloir lier les 2% que nous voulons atteindre au milieu de la prochaine décennie seulement à l'OTAN est erroné", a-t-elle déclaré dans un communiqué. Toutefois, dimanche, sa ministre de la Défense a précisé que l'augmentation promise ne concernerait pas seulement l'Otan, mais aussi l'engagement de Berlin dans les missions de défense de l'UE, projet pour lequel Donald Trump a exprimé un certain mépris, et celles de l'Onu, au moment où Washington veut réduire son budget aux Nations Unies.

La ministre allemande de la Défense a rejeté l'accusation de Donald Trump selon laquelle l'Allemagne devrait d'importantes sommes d'argent à l'OTAN et aux Etats-Unis du fait de dépenses militaires insuffisantes. Pour le quotidien Die Welt, "Donald Trump cherche à ruiner le sommet du G20 de Merkel" prévu au niveau des dirigeants début juillet à Hambourg.

Recommande: