Les accusations d'écoutes de Trump démenties par une commission du Sénat

19 Mars, 2017, 03:03 | Auteur: Edgar Lajoie
  • PAS DE PREUVE SUR D'ÉVENTUELLES ÉCOUTES À LA TRUMP TOWER SELON LE SÉNAT

Il a également fait un parallèle avec le scandale du Watergate, l'espionnage politique qui avait abouti en 1974 à la démission du président Richard Nixon.

En réaction, le porte-parole de l'ancien dirigeant US Kevin Lewis a déclaré que ni le président Obama " ni aucun responsable de la Maison-Blanche " n'avaient " jamais " ordonné la surveillance d'un quelconque citoyen américain.

Ces déclarations de Donald Trump interviennent alors que son administration n'a toujours pas fait la lumière sur les relations qu'entretenaient certains de ses membres avec la Russie.

Le président de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants avait affirmé mercredi ne pas disposer d'éléments accréditant les accusations formulées par Donald Trump à l'encontre de Barack Obama sur son compte Twitter.

Sur la base des discussions qu'il a eues sur ce dossier, M. Nunes a rapporté qu'il ne pensait "pas qu'il y ait eu une réelle mise sur écoute de la Trump Tower" à New York, où résidait Donald Trump avant son élection.

Interrogé mercredi soir sur Fox News sur la façon dont il a été informé de ces possibles écoutes, le président des Etats-Unis avait répondu: "J'avais lu des choses". "J'avais vu beaucoup de choses".

"N'oubliez pas: quand je dis écoutes téléphoniques, ces mots étaient entre guillemets (.) parce que les écoutes téléphoniques, c'est quelque chose de plutôt vieux jeu".

Le président américain a toutefois ajouté que "pour la majeure partie, je ne vais pas en discuter car (.) nous allons soumettre des choses à la commission très prochainement qui n'ont pas encore été présentées jusqu'à présent". Nunes et Schiff ont précisé qu'ils ne s'attendaient pas à ce que le directeur du FBI, James Comey, qui doit témoigner lundi devant leur commission, apporte des preuves. Tous deux dirigent l'une des trois enquêtes menées par le Congrès au sujet du rôle joué par la Russie durant la campagne électorale aux États-Unis.