Une nouvelle étape franchie dans le ralliement de Le Drian à Macron

19 Mars, 2017, 18:48 | Auteur: Remi Laffitte
  • Où l'on apprend que Jean Yves Le Drian fournit à Emmanuel Macron des fiches sur la Défense

" Je viens d'avoir un entretien avec le ministre de la Défense..." Si l'entourage de Jean-Yves Le Drian dément une volonté de François Hollande de le freiner dans son envie de prendre publiquement position en faveur de l'ancien ministre de l'Économie, à l'Élysée on confirme que des consignes ont été données.

"Cela fait quatre fois que des militaires de Sentinelle sont agressés (.) et dans chacun des épisodes, ils ont fait preuve d'une grande maîtrise", a ajouté le ministre. Et lui fournir l'occasion de citer, d'entrée de jeu, Jean-Yves Le Drian dont il attend, en principe ce lundi, un soutien devenu secret de Polichinelle.

Dans le cadre de l'opération Sentinelle, lancée après les attentats de janvier 2015, 7.000 militaires sont déployés en permanence en France - pour moitié en région parisienne. À l'heure où plusieurs personnalités politiques du parti se rallient au leader du mouvement En Marche!, une autre figure importante suivra la file.

Pour ce déplacement, il sera accompagné, entre autres, du député de la circonscription, Richard Ferrand, qui n'est autre que le bras droit d'Emmanuel Macron en tant que secrétaire général d'En Marche. Un voeu qui consistait à attendre avant d'annoncer son ralliement à Emmanuel Macron.

Les deux hommes sont en relation constante. Ces derniers, dont Jean-Yves Le Drian, avaient exprimé leurs doutes quant à la capacité du candidat socialiste à rallier pour les élections présidentielles. Mais le ministre de la Défense ne devrait pas être très surpris par les propos du candidat Macron, car il en serait, dans l'ombre, l'un des auteurs.

Recommande: