Valls répond aux accusations de "trahison"

19 Mars, 2017, 21:41 | Auteur: Remi Laffitte
  • Benoît Hamon et Manuel Valls le 23 juin 2014

Manuel Valls, qui a annoncé mardi son refus d'accorder son parrainage d'élu à Benoît Hamon en raison de leurs désaccords, se défend par ailleurs de toute trahison.

Manuel Valls savonne méticuleusement la planche de Benoit Hamon. Pour la socialiste, le non soutien de l'ex-Premier ministre font le "jeu du Front national" alors que le candidat de gauche est à la peine dans les sondages derrière ses concurrents. Notamment lorsque l'ancien ministre Arnaud Montebourg avait fustigé la promesse selon lui bafouée de soutenir Benoît Hamon: "Je regrette que quand on signe un engagement, on le transforme en chiffon de papier".

L'enquête a été réalisée par internet du 15 au 17 mars auprès d'un échantillon représentatif de 1.501 personnes âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas). "Jean-Luc Mélenchon a fait un rassemblement large, populaire, qui montre qu'il y a une force de gauche bien présente dans le pays" dit Aurélie Filippetti, qui estime dans le même temps que les propositions de Mélenchon sur l'Europe ne sont pas réalistes a-t-il dit se demandant "avec quelle majorité gouvernerait Emmanuel Macron?". Oubliant les principes démocratiques de la primaire et le respect de la parole donnée Valls martèle " Faire croire tout cela, c'est trahir le passé de ma famille politique.

Dans les colonnes du em a href="http://www.lejdd.fr/Politique/Manuel-Valls-A-ceux-qui-parlent-de-trahison-855077" Journal du Dimanche aujourd'hui l'ancien locataire de Matignon rétorque. "C'est surtout livrer la France à ceux qui préparent le pire des avenirs", met-il en garde, alors qu'Hamon doit tenir ce dimanche un meeting capital censé relancer sa campagne.

"Dans ce contexte où notre pays peut basculer vers l'extrême droite, les progressistes et les républicains ont un immense devoir: assumer leurs convictions et défendre cette position centrale, équilibrée, responsable, civique, la seule capable de rassembler les Français", préconise Valls. Dans cette nouvelle sortie, Manuel Valls appelle à " oublier les vieux clivages et se montre très critique sur le programme de Benoit Hamon.

Recommande: