Débat télévisé inédit des principaux candidats — Présidentielle française

20 Mars, 2017, 22:37 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Présidentielle: Marine Le Pen et Emmanuel Macron loin devant François Fillon au 1er tour

D'autant qu'un débat avec les cinq principaux candidats d'une élection présidentielle, une première à un mois du premier tour, suscite une grande curiosité. Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, augmente lui de 0,5 point, à 10,5%. Ensuite, les candidats (selon un ordre de passage tiré au sort) vont aborder plusieurs sujets répartis en trois thématiques (société, économie et international). "Je voudrais juste dire un mot sur l'organisation du débat". Mis en examen le 14 mars, François Fillon devra répéter pourquoi il a renoncé à sa promesse du 26 janvier de se retirer en cas d'inculpation. Ses démêlés judiciaires ont semé le doute dans son camp, ce qui s'est traduit par une chute de popularité. Les candidats se feront face derrière... Ils vont obliger les candidats à prendre des risques, à se dévoiler, à s'affronter, pour qu'enfin la vraie campagne puisse commencer. Son parti - qui s'efforce de lisser son image sulfureuse - a engrangé depuis les succès électoraux avec son discours "patriote", xénophobe, europhobe et protectionniste.

Selon l'institut de sondage Ifop, les Français sont de plus en plus nombreux à penser qu'Emmanuel Macron sera le prochain président de la République. Il passerait donc devant Marine Le Pen (25%).

Emmanuel Macron, 39 ans, 'En marche!' Organisé dans un studio de La Plaine Saint-Denis, le débat se déroulera devant 420 personnes (soutiens et salariés de TF1) dans un décor "solennel, dans des tons beige marron comme les pierres de l'Élysée", explique-t-il. Jamais élu, il est attaqué par ses adversaires sur son manque d'expérience. Faut-il poursuivre la politique économique de l'offre en faveur des entreprises initiée par François Hollande pendant son quinquennat (option retenue dans les programmes d'Emmanuel Macron mais aussi de François Fillon) ou au contraire assumer le virage d'une politique de la demande axée sur la valorisation du pouvoir d'achat (ce que proposent Hamon et Mélenchon)?

Autre surprise de la campagne, ce tenant de l'aile gauche du parti socialiste a réussi à imposer sa ligne sociale et écologiste au second tour de la primaire, face à l'ex-Premier ministre Manuel Valls. François Fillon et Benoît Hamon ont tenté la chose. En clair, avec Jean-Luc Mélenchon à la tête du pays, la France deviendrait "ingouvernable". A en juger par la situation actuelle, il bénéficie probablement d'une forme de vote utile à gauche, étant donné que 16% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon de 2012 affirment vouloir voter pour lui. Il appelle à "l'insurrection citoyenne", contre la mondialisation et pour un référendum sur l'Union européenne.

Recommande: