Débat TV inédit entre les cinq principaux candidats — Présidentielle

20 Mars, 2017, 20:30 | Auteur: Stephane Girardot
  • Benoît Hamon lors de son meeting à Bercy le 19 mars 2017

Benoît Hamon, le candidat du Parti socialiste à l'élection présidentielle, tenait un grand meeting dimanche 19 mars à Paris Bercy.

Un débat prévu pour durer trois heures et qui doit s'articuler autour de trois grandes questions: "Quel modèle de société?", "quel modèle économique?" et "quelle place pour la France dans le monde?".

"Manuel Valls a dit qu'il allait se conformer à la règle des primaires", or "nous sommes à un mois de l'élection et il ne dit pas qui il soutient, cela me paraît étrange comme démarche", a-t-elle conclu. Elle avait notamment évoqué une "trahison", après l'annonce du soutien de l'ancien maire de Paris Bertrand Delanoë à Emmanuel Macron. Depuis les révélations du Canard Enchaîné, le discours du candidat Les Républicains est devenu inaudible. "C'est en quelque sorte le début de la campagne. Ça va faire tomber un certain nombre de masques", pense son porte-parole Luc Chatel.

Les candidats de gauche, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon vont eux tenter de surfer sur la bonne dynamique de leur week-end et relancer des campagnes qui plafonnent. Nicolas est un militant PS qui habite Villars: "L'image forte que je garderai de ce meeting, c'est une foule qui vient de toute la France y compris de la Loire".

"La gauche dans laquelle je me reconnais c'est celle qui refuse la facilité des postures, qui agit dans la conquête du pouvoir avec la même exigence qu'impose l'exercice des responsabilités", écrit-il, avant de dénoncer entre autres les mesures soutenues par Hamon comme la légalisation du cannabis ou la sortie du nucléaire et l'accuser indirectement de "dénigrer" la valeur travail. Le Conseil d'Etat a débouté jeudi le recours déposé par M. Dupont-Aignan pour contester ces absences, n'y voyant pas "une atteinte grave et manifestement illégale au pluralisme", ni "une méconnaissance du principe d?équité". Maintenant, il faut vraiment qu'il soit entendu par les Français.

Recommande: