Les effets indésirables des appareils d'épilation définitive

20 Mars, 2017, 19:33 | Auteur: Timothe Dupuy
  • Gare à l'épilation laser et à la minceur par le froid

Les appareils de soins esthétiques, tels ceux destinés à l'épilation ou à l'élimination des cellules graisseuses (lipolyse) sont dans le collimateur de l'Anses. Un besoin dû à la forte croissance de demandes d'actes à visée esthétique et une variété grandissante des appareils et des technologies déployés sur le marché (utilisant lasers, lumière pulsée intense, ultrasons, froid ou encore radiofréquences). La pratique de l'épilation par à l'aide d' est, elle aussi, enpleine expansion. Face aux effets observés, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a publié des recommandations de sécurité. Laser, lumière pulsée ne sont pas sans effets secondaires, et l'Agence recommande une révision du cadre réglementaire.

Pour les appareils à lipolyse, les inflammations et les douleurs arrivent en tête, devant des cas de pigmentation, d'acné ou de croûtes lorsque sont utilisées des diodes laser. D'autant que, ces appareils ne sont pas considérés comme des dispositifs médicaux et que leur efficacité n'est pas démontrée. Elle conseille ainsi de considérer ces dispositifs pas assez encadrés comme des appareils médicaux, soumis à des obligations et à une réglementation sanitaire.

L'Anses préconise également la mise en place d'une information obligatoire préalable des personnes concernant le risque de survenue d'effets indésirables liés à la pratique d'actes à visée esthétique.

Recommande: