Mme de Lafayette, première femme au programme des terminales L

20 Mars, 2017, 20:39 | Auteur: Gregory Millet
  • ANNE-MARIE DE BOURBON-MONTPENSIER MADAME LA DUCHESSE D'ORLÉANS

C'est une première depuis 1997, date de l'inscription au programme de la terminale L d'une épreuve de littérature.

Paru jeudi dernier au Bulletin officiel de l'Education nationale, le programme de l'épreuve met fin à une absence souvent décriée. L'année prochaine, l'œuvre "La Princesse de Montpensier" de Mme de Lafayette côtoiera "Les faux-monnayeurs" d'André Gide, comme l'a repéré le quotidien Le Parisien ce matin.

Soulignant que "jamais une auteure femme n'a été au programme de littérature en terminale L", la professeure précisait qu'elle ne demandait "pas la parité entre artistes hommes et femmes".

Si aujourd'hui, l'enseignante du lycée d'Alfortville (Val-de-Marne) se dit satisfaite, elle espère que Madame de Lafayette (1634-1693) sera "la première d'une longue liste où l'on trouvera aussi bien [sa] copine la Marquise de Sévigné que Mme de Staël, George Sand, Colette, Olympe de Gouges, [tout comme] des écrivaines contemporaines: Marguerite Duras, Marguerite Yourcenar, Simone de Beauvoir, qui sais-je encore". À un type de classe composé en majorité de filles et des profs de lettres qui sont majoritairement des femmes, quel message subliminal veut-on faire passer? Une tribune amplifiée par une pétition, signée par 20 000 personnes, et entendue par la ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem. La professeure rappelle également qu'elle n'est pas la première à avoir signalé ce problème: il y a maintenant deux ans de cela, une élève de terminale avait elle-même lancé une pétition sur ce sujet. Dans un billet intitulé "Les couilles du bac littéraire", Françoise Cahen dénonçait en avril 2016 le manque de représentation féminine. C'est pourquoi, cette année 2017, à la suite de la réflexion promue par la ministre, une auteure, Christine de Pizan, a aussi été retenue au programme de littérature du Moyen-Âge à l'agrégation de lettres, la précédente auteure étudiée remontant à 1996 (Marie de France).

"Le cas du bac L n'est pas isolé", note par ailleurs la ministre de l'Education.

Toutes époques confondues (du Moyen-Age au XXe siècle), seuls onze livres écrits par des femmes ont été au programme de l'agrégation de lettres depuis 1981, sur un total de quelque 220 œuvres.

Recommande: