"On a un gardien en bois" — Pablo Correa

20 Mars, 2017, 17:01 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Youssef Ait Bennasser Alhassan Wakaso Nancy Lorient Ligue 1 18032017

Nancy a vécu une terrible désillusion ce samedi soir dans sa quête de maintien.

Une défaite qui n'a pas plus du tout à l'entraîneur Pablo Correa, pour qui l'équipe a manqué d'humilité et elle n'a tout simplement "pas le niveau" pour faire mieux, et encore moins au président nancéien Jacques Rousselot, lui qui le matin même avait échoué dans sa quête de la présidence de la Fédération française, devancé assez largement par Noël le Graet, le sortant. Opposés à Lorient à domicile, les Nancéiens ont mené 2-0 grâce à des buts de Maouassa et Dia mais ils ont fini par s'incliner 3-2 en encaissant un dernier but de Mvuemba au bout du temps additionnel. Et son gardien, Serguei Chernik en a fait les frais. Les joueurs ont lâché en seconde période et je leur ai dit - excusez-moi pour mon langage - qu'il s'agissait d'une bande de petits cons et qu'ils devaient très vite se bouger le cul pour ne pas retourner d'où ils viennent (en Ligue 2, ndlr). On doit aller en deuxième division.

Avec un huitième match sans victoire et seulement trois points d'avance sur Bastia et Lorient, 19e et 20e, l'heure est grave pour l'AS Nancy Lorraine. "Je vous le dis tout de suite", lance-t-il. La situation est très inquiétante pour Nancy qui reste sur sept défaites et un nul lors de ses huit derniers matchs.

Recommande: