OTAN : l'Allemagne rejette les allégations de Donald Trump

20 Mars, 2017, 21:22 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Deux gangs tombent à Thiaroye et Malika

Au cours du week-end, M. Trump s'est livré à une diatribe contre l'Allemagne, affirmant que Berlin devait payer plus pour profiter du parapluie protecteur de l'Otan et de Washington. Donald Trump estime que les États-Unis méritent d'être payés davantage pour la défense qu'ils fournissent à l'Allemagne.

Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense a qualifié d'"incorrectes" les remarques faites par le président américain Donald Trump à propos du budget défense de l'Allemagne. L'Allemagne n'est aujourd'hui qu'à 1,2 % et peu de pays de l'OTAN atteignent le niveau de 2 %. Les dépenses militaires sont destinées aussi "à nos missions de paix dans le cadre de l'ONU, à nos missions européennes et à notre contribution à la lutte contre l'(organisation) Etat islamique", a argumenté la ministre, membre du parti conservateur de la chancelière.

M. Trump et Mme Merkel ont tenté de mettre leurs divergences d'opinions de côté, vendredi, mais leur rencontre a tout de même été ponctuée par des moments de malaise.

Pour les médias allemands, une scène symptomatique a résumé le climat de l'entrevue vendredi: "lorsque le chef de l'État américain a paru ignorer une proposition d'Angela Merkel de se serrer la main dans le bureau Ovale face aux caméras".

Despite what you have heard from the FAKE NEWS, I had a GREAT meeting with German Chancellor Angela Merkel. La veille, une vidéo de son échange avec la chancelière allemande, en visite officielle à la Maison-Blanche, avait provoqué une flopée de commentaires. Le journal parle d'une " rencontre glaciale ". Les États-Unis ont fait retirer du communiqué final une condamnation du " protectionnisme " et un engagement à adhérer rapidement à l'accord de Paris sur le climat.

Recommande: