Paris : manifestation de plusieurs milliers de personnes contre les violences policières

20 Mars, 2017, 12:38 | Auteur: Stephane Girardot
  • Des manifestants contre les violences policières à Paris le 19 mars 2017

Quelques échauffourées ont éclaté dimanche à Paris entre des manifestants cagoulés et forces de l'ordre à Paris, lors d'une marche contre les "violences policières" organisée à l'appel notamment d'associations des droits de l'Homme et antiracistes, et de syndicats, ont constaté des journalistes de l'AFP.

La foule scandait des slogans tels que "pas de justice, pas de paix!", "Police partout, justice nulle part!" ou "urgence, urgence, la police assassine en toute impunité!".

Dans le cortège flottaient des drapeaux du NPA (Nouveau parti anticapitaliste), du DAL (Droit au logement), d'Attac, CGT, CNT, et un ballon Solidaires, et on pouvait lire sur les pancartes: "Les bamboulas, les bougnouls, les niakoués (.) vous emmerdent".

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté, ce dimanche, à Paris, contre "les violences policières", quelques semaines après l'interpellation brutale et le viol présumé d'un jeune homme, Théo Les manifestants étaient placés derrière une banderole "Justice et dignité, stop à l'impunité policière" flanquée des portraits dessinés de 13 personnes, présentées comme victimes de la violence policière. La police avait mis en place des filtrages en amont, qui ont permis de mettre la main sur plusieurs projectiles, dont des pots de peinture et même un sac de pavés cachés dans un bac à fleur sur le parcours de la manifestation. "Le meurtrier de mon frère a été condamné, mais il reste encore d'autres familles pour qui ce n'est pas le cas", a expliqué au micro un des organisateurs, Amal Bentounsi, sœur d'Amine, tué d'une balle dans le dos par un policier condamné en appel à cinq ans de prison avec sursis.

La première grande manifestation contre les violences policières avait rassemblé en octobre 2015 entre 3.500 et 10.000 personnes selon les sources.

Plusieurs concerts sont prévus jusqu'à minuit place de la République, à l'issue de la manifestation.

Recommande: