Pourquoi TF1 a le droit de zapper Nicolas Dupont-Aignan — Débat présidentiel

20 Mars, 2017, 18:44 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Annecy Silicon Valley du sport en quête des pépites de l'outdoor

Le candidat à la présidentielle de "Debout la France" sera présent sur le plateau de C8 pour évoquer le débat organisé par TF1, auquel il n'est pas convié. Et d'ajouter: "Je donne deux jours à la chaîne TF1 pour inviter tous les candidats, et pour permettre aux Français de trancher". Débat auquel la chaîne privée a fait le choix de ne convier que 5 candidats sur les 11 qui ont réuni leurs parrainages.

Nicolas Dupont-Aignan est fier de son coup d'éclat.

Lors des deux premières périodes, le Conseil supérieur de l'Audiovisuel rappelle que le principe d'équité s'applique.

"J'ai le devoir aujourd'hui de quitter votre plateau", avait commencé le candidat, souhaitant que TF1 "renoue un jour avec la démocratie". "Ce n'est pas une chaîne de télévision, quelle que soit sa qualité, qui doit sélectionner en avance les candidats", a-t-il déploré.

"L'élection présidentielle n'a jamais été à ce point manipulée, faussée, tout est fait pour empêcher les Français de découvrir de nouvelles offres", poursuit NDA, imperturbable. Malgré les nombreuses invitations de la journaliste Audrey Crespo-Mara à détailler son programme, Nicolas Dupont-Aignan a préféré fustiger longuement "la rupture sans précédent d'égalité entre les candidats" que constitue la décision de la chaîne. "Mais, en République il n'y a pas de grands candidats et de petits candidats, il n'y a pas de grands Français et de petits Français".

"Merci @Cyrilhanouna pour l'invitation ce soir dans @TMPT".

TF1 a en retour accusé ce dimanche dans un communiqué le président de DLF d'avoir pris "en otage" les téléspectateurs du 20h sur une "supposée 'manipulation médiatique'". Après l'avoir publiquement attaquée, le candidat de Debout la France a saisi le Conseil d'Etat qui a finalement rejeté sa requête, estimant qu'il n'y avait pas eu d'atteinte grave au pluralisme.

Les chaînes d'info BFMTV et CNews organiseront un débat avec un nombre inconnu de candidats le mardi 4 avril.

Recommande: