Quels sont les enjeux du débat de TF1 — Présidentielle

20 Mars, 2017, 22:09 | Auteur: Gregory Millet
  • Présidentielle: Marine Le Pen et Emmanuel Macron loin devant François Fillon au 1er tour

A droite comme à gauche.

Suivez les débats avec notre direct ci-dessous. "Ils permettent de cristalliser des choses qui sont déjà là", indiquait dimanche le principal concerné dans le JDD.

S'il s'envole dans les derniers sondages, Emmanuel Macron tarde à décoller dans les Alpes-Maritimes. "L'idée est de se situer au-dessus de la mêlée", résume un conseiller du candidat. Ses adversaires pourront l'interrompre à partir de 1 minute 30.

Sur sa droite, il dispute à Marine Le Pen un électorat conservateur, proche hier de Philippe de Villiers et aujourd'hui de Marion Maréchal Le Pen. "Le simple fait d'apparaître au milieu de cet aéropage va contribuer à asseoir son statut de présidentiable", estime son entourage dans Le Parisien. C'est donc un moment important dans la campagne de la candidate, qui est restée jusque-là discrète sur le plan médiatique et qui a été relativement épargnée par ses adversaires, occupés à batailler pour la seconde place. Selon Marianne, par tirage au sort, François Fillon sera le premier à prendre la parole tandis qu'Emmanuel Macron fermera cette soirée de débat.

L'enjeu est notamment de persuader les indécis, perturbés par une campagne parasitée par les affaires, qui a vu la gauche s'éparpiller et bon nombre de schémas traditionnels bousculés: quelque 40% "peuvent encore changer d'avis" et seuls deux tiers des électeurs sont certains d'aller voter au premier tour.

Un candidat libéral conservateur à droite. François Fillon est décroché à 17%. Mais l'ombre de la justice ne sera jamais loin pour celui qui a récemment été mis en examen.

François Fillon en léger recul. François Fillon parlera, puis Benoît Hamon, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron. Avant même le débat, le choix de ne retenir que les cinq candidats les plus importants a fait polémique. D'autres candidats vont jouer très gros ce soir, comme Marine Le Pen, qui "a besoin de démontrer qu'elle a une stature présidentielle", ou Jean-Luc Mélenchon qui devra prouver qu'il n'est pas "seulement un imprécateur brillant".

Une interrogation identique vaut pour Benoît Hamon, rassuré par son meeting réussi dimanche à Bercy, devant plus de 15000 personnes. "Il faut exploiter ce potentiel électoral", expliquait Jean-Marc Germain, le co-directeur de campagne du candidat socialiste. "Elle veut dérouler son projet car il y a beaucoup de choses à dire", a expliqué lundi 20 mars Florian Philippot sur LCP.

Toute la question sera de savoir s'il sera la cible numéro un de ce débat? A l'époque, ses thématiques avaient été au cœur des échanges. Alors que les électeurs seront invités à se rendre dans leurs bureaux de vote le 23 avril prochain, TF1 et LCI proposent ce soir, pour la toute première fois, un débat entre les favoris des sondages. A part peut-être pour son revenu universel, qui fait l'objet de nombreuses critiques. Le socialiste Benoît Hamon, quatrième, est stable à 13,5%, talonné par le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon, à 13% (+1).

Recommande: