Trois personnes en garde à vue — Attaque d'Orly

20 Mars, 2017, 23:30 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Les passagers de l'aéroport d'Orly ont été évacués après l'attaque d'un individu sur des militaires Sentinelle

Il est tôt, ce samedi matin, lorsque Ziyed Ben Belgacem, 39 ans, entre dans le terminal sud de l'aéroport d'Orly. Une autopsie doit être réalisée pour savoir s'il était sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants. Nul doute que le contrôle va donner lieu à une verbalisation, voire à une révocation de son contrôle judiciaire prononcé en novembre 2016 et donc son retour en détention.

Ziyed Ben Belgacem désarme alors la militaire et se réfugie dans une boutique. C'est un habitué des tribunaux et des séjours en prison. Son avocate Fatima Raji a expliqué à Europe 1 "avoir le sentiment qu'il souhaitait avancer, tourner la page sur son passé, se réinsérer, mener une vie tranquille".

Selon une source proche de l'enquête, ils ont déclaré aux enquêteurs avoir été contactés par l'assaillant qui leur a dit: "J'ai fait des bêtises, j'ai tiré sur des gens et on m'a tiré dessus".

Le suicide politique chez Durkheim se distingue du suicide égoïste en ceci qu'il est commis au nom d'une communauté, c'est pour cette communauté que l'individu décide de se donner la mort.

"Posez vos armes! Mains sur la tête!"

Le procureur de la République de Paris a souligné "le sang-froid, la maîtrise, l'efficacité et le discernement de la patrouille de l'opération Sentinelle" lors de la conférence de presse. Il parvient à s'emparer du fusil d'assaut de la militaire.

L'auteur de l'attaque avait par ailleurs été repéré comme radicalisé lors d'un séjour en prison, en 2011-2012, et avait fait l'objet d'une perquisition administrative après les attentats de novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. Il n'était pas fiché au Fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

- A-t-il été influencé par la propagande jihadiste? Un peu plus tôt, il a été contrôlé dans le Val-de-Marne, au volant d'une Clio alors qu'il roule à toute vitesse, tous feux éteints. Le choix de la cible et le mode opératoire utilisé sont régulièrement exposés dans les revues de propagande jihadiste. Les papiers présentés à la police à Garges-lès-Gonesse sont ceux qui ont été retrouvés sur l'homme abattu à l'aéroport, ont précisé des sources policières.

- L'assaillant était-il lucide?

Recommande: