Un homme tué après avoir arraché l'arme d'une militaire — Aéroport d'Orly

20 Mars, 2017, 05:06 | Auteur: Stephane Girardot
  • L'homme a été abattu par les forces de l'ordre alors qu'il cherchait à voler l'arme d'un militaire

La voiture volée à Stains a été retrouvée à l'aéroport d'Orly.

Le Premier ministre salue le grand professionnalisme des militaires de l'opération Sentinelle et des forces de sécurité intérieure, qui sont parvenus ce matin à neutraliser un assaillant à l'aéroport d'Orly.

La police a rapidement pu retracer le parcours de l'homme.

Or, l'histoire a en réalité commencé quelques heures plus tôt, à Stains, dans la région parisienne.

Zyed B. était également connu des services de renseignements, mais à ce stade, une chose est claire: la fiche diffusée à son sujet était à côté de la plaque. Un des trois agents a été blessé. Les vols d'aujourd'hui en provenance et à destination d'Orly connaissent des perturbations: Annulations, retards ou déroutements vers d'autres aéroports sont à prévoir. L'assaillant d'Orly a finalement été abattu par les militaires.

Les vols ont été interrompus et près de 3000 personnes ont été évacuées du terminal Sud et les passagers du terminal Ouest ont été confinés. Une opération de déminage a été lancée pour déterminer si l'homme était porteur ou non d'explosifs.

Avant d'attaquer une militaire à l'aéroport d'Orly-Sud (sud de Paris) pour s'emparer de son fusil d'assaut Famas, il a "jeté au sol un sac à dos contenant un bidon d'hydrocarbures", a précisé le procureur, indiquant qu'il avait également en sa possession un briquet et un paquet de cigarettes, ainsi que 750 euros et un Coran. Selon des témoins, d'énormes embouteillages se sont formés près des terminaux.

L'identité de l'assaillant suscite de nombreuses interrogations. Son casier judiciaire comporte neuf condamnations pour des faits de droit commun comme du trafic de drogue. Là, le conducteur sort ses papiers d'identité puis une arme, avant de tirer sur les policiers, selon une information de BFMTV. Il ferait par ailleurs l'objet de "44 signalements au fichier du TAJ (traitement des antécédents judiciaires) ".

Le père et le frère de Ziyed Ben Belgacem s'étaient présentés d'eux-mêmes au commissariat samedi en fin de matinée. Le ministre de l'intérieur Bruno Le Roux a quant à lui fait savoir qu'il se rendait à Orly. Cette patrouille était composée de trois aviateurs, dont un réserviste, et une aviatrice. L'enquête actuellement menée par la section anti-terroriste du parquet de Paris le déterminera.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir.

Recommande: