Benoît Hamon, les services publics au cœur

21 Mars, 2017, 14:12 | Auteur: Timothe Dupuy
  • Macron et Fillon veulent croire que le premier débat télé de la présidentielle n’aura pas d’influence

Emmanuel Macron, obsédés par "leur destin". Invité du JT de 20h de France 2 dimanche soir, il a d'abord "regretté" être "devenu la cible principale" de M. Hamon, avant de rendre les coups. L'argent, il ne faut ni le chérir, ni le détester.

Le candidat du "futur désirable" s'est fait le chantre d'une "nouvelle démocratie sociale et écologique", à l'image du Conseil national de la résistance qui promettait "les jours heureux" au sortir de la Deuxième guerre mondiale.

Pour l'heure, Manuel Valls n'a pas annoncé de soutien à un autre candidat.

"C'est un problème pour lui, parce que ce n'est pas une bonne chose de donner le sentiment qu'on puisse se parjurer", a taclé le président des députés socialistes, qui a salué en Benoît Hamon un "candidat solide qui va créer la surprise une fois de plus".

Benoît Hamon a toujours pris soin de protéger sa vie privée, sa compagne Gabrielle Guallar (avec qui il est pacsé), et leurs deux filles de 10 ans (Liv) et 6 ans (dont on ignore le prénom), dont il dit qu'elles ne sont pas préparées à sa surexposition médiatique. Vous êtes pauvres? devenez milliardaires! "Vous êtes en T-shirt, allez vous acheter un costume, tiens!" Ils étaient une quarantaine à prendre le bus pour aller soutenir le candidat PS pour l'élection présidentielle et une vingtaine de personnes s'est rendue à Bercy par en voiture ou en train.

Pour rappel, Benoît Hamon avait refusé de participer à l'émission Une Ambition Intime, diffusée sur M6 et présentée par Karine Le Marchand. Critiqué pour ne pas défendre le bilan du quinquennat finissant, le candidat socialiste a fait applaudir François Hollande, Bernard Cazeneuve et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian pour leur action contre le terrorisme, mais pas Manuel Valls. "Ouvrez-vous au monde!" Et de pointer " Comme beaucoup, je ne crois pas que l'avenir de la France passe par une sortie du nucléaire, par l'abandon des règles et des interdits - je pense bien sûr à la légalisation du cannabis -, par le dénigrement de cette valeur qu'est le travail, par une fuite en avant avec le gonflement de notre dette, qui n'est que la promesse de hausses d'impôts".

Face à l'adversité, Il s'est voulu combatif.

Recommande: