Les candidats attaquent le débat en critiquant... son organisation

21 Mars, 2017, 00:01 | Auteur: Remi Laffitte
  • Marine Le Pen

Alors que se tient ce soir le premier débat de la campagne présidentielle avec les cinq principaux candidats (Emmanuel Macron, Marine Le Pen, François Fillon, Benoit Hamon, Jean-Luc Mélenchon), la nouvelle vague du sondage Elabe pour l'Express et BFMTV, confirme deux sondages publiés ce week-end qui plaçaient Macron en tête des intentions de vote. Elle assure ne pas avoir "préparé particulièrement " l'épreuve et entend surtout profiter du rendez-vous pour dérouler son programme, les affaires ayant selon elle jusque-là occulté le débat de fond. Et comment cela va-t-il concrètement se dérouler?

"Quel modèle de société?", "quel modèle économique?" et "quelle place pour la France dans le monde?" sont les trois thématiques autour desquelles débattront pendant plus de 02H30 les cinq candidats, disposés en cercle afin de favoriser les confrontations.

Quelques minutes après le début de l'émission, deux candidats ont adressé une pique à TF1.

21h45 - Sécurité / Uppercut de Benoît Hamon - Au discours alarmant de Marine Le Pen sur l'état sécuritaire du pays, le socialiste s'insurge: "Que vous soyez une droguée aux pages faits divers, c'est une chose, mais vous êtes une candidate à la présidence de la République".

Qui a le plus à perdre?

Si sa baisse dans les sondages a été enrayée, l'ampleur de son retard sur Emmanuel Macron lui offre pour l'instant peu de perspectives de présence au second tour.

Inconnu du public jusqu'à son entrée au gouvernement en 2014, cet ancien banquier d'affaires devenu ministre de l'Économie s'est lancé fin août dans la course à la présidence avec son mouvement "En Marche!", positionné au centre de l'échiquier politique. Marine Le Pen devrait aussi subir les feux croisés de ses quatre adversaires, qui affichent son élimination comme une priorité. Les candidats "outsiders" François Fillon et Benoît Hamon l'avaient en effet emporté contre toute attente, en particulier grâce à leurs bonnes prestations lors... des débats télévisés. Alors que TF1 attend près de 10 millions de téléspectateurs, l'enjeu sera donc de mobiliser. ": cette dernière partie sera consacrée aux questions géopolitiques (Europe, terrorisme, frontières.)".

Selon l'institut de sondage Ifop, les Français sont de plus en plus nombreux à penser qu'Emmanuel Macron sera le prochain président de la République.

La chaîne a choisi les cinq candidats favoris dans les sondages. Le média attend la confirmation de François Asselineau et Nicolas Dupont Aignan.

Recommande: