Attentat de Dortmund: après le match, place à l'enquête

15 Avril, 2017, 00:02 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Explosions à Dortmund : ce que l'on sait

"L'enquête n'a pas permis jusqu'à présent de trouver d'éléments montrant que le suspect a participé à l'attentat", a indiqué le parquet antiterroriste dans un communiqué.

Tel est le cas d'abord à Dortmund, pour le match contre Monaco reporté de mardi à mercredi 18h45 (16H45 GMT), puis à Munich, où le Bayern reçoit à 20h45 le Real Madrid, dans l'affiche la plus prestigieuse de ces quarts de finale de la ligue des Champions.

Les enquêteurs restent toutefois prudents depuis le départ, d'autant que plusieurs affaires comparables se sont soldées par l'interpellation rapide de suspects de cette mouvance, ultérieurement mis hors de cause.

Selon Bild, deux militants des deux premières mouvances font d'ailleurs aussi l'objet de vérifications de la police.

Les enquêteurs ont découvert sur les lieux de l'attaque, en trois exemplaires, une lettre à connotation islamiste.

Cette missive réclame la fin de la participation de l'Allemagne à la lutte contre l'organisation Etat islamique et exige en particulier qu'elle retire ses chasseurs Tornados, qui opèrent depuis la Turquie vers la Syrie.

Mais son authenticité est en cours de vérification par le parquet et mercredi, Ralf Jäger a émis l'hypothèse d'une revendication falsifiée pour "créer une fausse piste".

Marc Bartra, le défenseur espagnol de Dortmund blessé dans l'attaque à l'explosif contre le bus de Dortmund mardi, suivra la rencontre Dortmund - Monaco à la télévision mercredi, a annoncé le club allemand.

Les explosifs contenaient des "tiges métalliques ", dont l'une a terminé sa course dans le repose-tête d'un siège à l'intérieur du bus, a souligné le parquet, en suggérant que le bilan aurait pu être plus lourd.

A surveiller enfin le duel entre les deux jeunes et virevoltants attaquants français, Ousmane Dembélé (19 ans), sur le côté droit de Dortmund, et Kylian Mbappé à la pointe de l'attaque de Monaco avec le Colombien Radamel Falcao.

Visiblement éprouvé, l'hôte allemand a perdu la rencontre 3 buts à 2 et son entraîneur Thomas Tuchel a vivement critiqué ensuite la décision de l'UEFA d'avoir fait jouer son équipe un jour seulement après l'attentat.

Recommande: