Sondage: Macron et Le Pen à égalité, Fillon progresse

18 Avril, 2017, 04:19 | Auteur: Ludovic Moineau
  • Le dernier combat du président Hollande

Benoît Hamon perd encore un point et descend à 8%.

Décidé à troubler la bataille pour le second tour, Jean-Luc Melenchon qui s'est hissé au coude-à-coude avec lui dans les derniers sondages, lui a promis "une veste électorale cousue main", en référence à une affaire de costumes de luxe offerts par un avocat à la réputation sulfureuse.

Au second tour, Emmanuel Macron battrait Marine Le Pen par 64% contre 36% des voix et François Fillon l'emporterait aussi sur la candidate du FN par 60%-40%. " Sens commun, c'est l'émanation politique de ce qui a été la manifestation pour tous, c'est-à-dire des femmes et des hommes qui pensent que leur principal combat dans notre société, c'est d'aller réduire les droits de certaines et de certains", a commenté Emmanuel Macron.

"Avec M. Macron, ce sera l'islamisme en marche, le communautarisme en marche!", a notamment lancé la candidate Front National qui anime un meeting lundi soir à Paris. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan gagne un point à 4%, devant le trotskyste Philippe Poutou à 2%. Accusé " d'être d'accord avec tout le monde ", comme le lui avait opposé François Asselineau lors du débat télévisé du 3 avril, il a justifié de pouvoir être d'accord avec des candidats des camps adverses au sien. Après plusieurs jours passés en tête des intentions de vote au premier tour, le candidat d'En Marche perdu du terrain et passe de 23 à 22,5% désormais. 68% des personnes interrogées se disent certaines d'aller voter le 23 avril, un pourcentage en hausse depuis la précédente enquête (63%), alors que l'abstention s'annonce élevée, tout comme le niveau d'indécision des électeurs.

Emmanuel Macron a tenu lundi son plus grand meeting de campagne dans une enceinte sportive parisienne."Dimanche, nous allons gagner, et ce sera le début d'une nouvelle France", a lancé le leader d'En Marche! devant près de 20.000 personnes. Il en a profité pour brocarder ses adversaires sans les nommer, ironisant sur le choix entre "Thatcher ou Trotsky, Fidel Castro ou Maurras", un théoricien de l'extrême droite française qui vit dans la défaite de 1940 face aux nazis une "divine surprise". Jean-Luc Mélenchon gagne un point dans l'enquête d'opinion Ifop et passe donc de 18 à 19% des intentions de vote au premier tour. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat, elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Recommande: