À J-6 du premier tour — Présidentielle

19 Avril, 2017, 23:52 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Le président François Hollande le 13 avril 2017 à Niort

Chauffeur de salle inattendu à Bercy pour Emmanuel Macron: Mourad Boudjellal.

Ce "message de rassemblement" sonne comme une réponse à Marine Le Pen qui a prononcé un de ses discours les plus durs samedi à Perpignan (sud-ouest), le visant particulièrement. "Sur onze candidats, dix veulent nous ramener vers un fantasme du passé".

"Être catholique c'est défendre les droits des plus pauvres, ce n'est pas se battre pour retirer des droits à des hommes et des femmes", a déclaré M. Macron, en référence à la proximité entre François Fillon et des organisations catholiques hostiles au mariage des couples homosexuels. "Elle aurait dû rester un peu, elle aurait appris quelque chose!", a cette fois répliqué Marine Le Pen, sans montrer davantage d'agacement. "Moi présidente, le rétablissement des frontières sera mis en place dès le lendemain de ma prise de fonction", a-t-elle également promis, réaffirmant son intention de quitter Schengen et en annonçant "un moratoire sur l'immigration légale pour arrêter ce délire". Je recruterai 6 000 douaniers supplémentaires pour le quinquennat. ", lors d'un discours aux accents identitaires". Des heurts ont, par ailleurs, opposé des militants anti-FN aux forces de l'ordre en marge du meeting. Lors d'un face-à-face tendu, les manifestants ont scandé "Tout le monde déteste le FN ".

François Fillon croit toujours à sa victoire.

Critiqués mais incontournables, les sondages pullulent depuis de nombreuses semaines pour tenter de pronostiquer les résultats du premier tour de l'élection présidentielle, dimanche. "La campagne a été rude".

Sur France 5, l'actuel locataire de l'Elysée a clairement affirmé que le candidat de La France Insoumise "ne représente pas la gauche".

Le candidat d'En Marche s'est livré à une opération "transparence" sur RMC et BFMTV, pour couper court à de "fausses informations" qui, a-t-il dit, pourraient sortir cette semaine.

De son côté, Jean-Luc Mélenchon veut capitaliser sur ce temps fort pour troubler encore davantage la bataille pour le second tour, alors que juste avant le long week-end, deux sondages voyaient le leader de La France insoumise atteindre la barre des 20% d'intentions de vote. Benoît Hamon s'accroche néanmoins et arpente l'Ouest du pays en ce weekend pascal pour tenter de convaincre: "Mettez le paquet", a-t-il lancé à ses fidèles.

Autre candidat qu'il ne faut pas oublier. Avec un million de followers sur Twitter, 870000 "amis" sur Facebook et près de 300000 abonnés à sa chaîne YouTube, sans compter les initiatives de soutiens qui ne dépendent pas de lui, le tribun de gauche dispose d'un arsenal numérique sur lequel il s'appuie consciencieusement pour conquérir l'hégémonie culturelle.

Recommande: