Macron et Le Pen progressent, baisse de Fillon et Mélenchon — Sondage

19 Avril, 2017, 23:31 | Auteur: Stephane Girardot
  • Marine Le Pen et les Femen une histoire de désamour réciproque

A moins d'une semaine du premier tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen progressent légèrement (+0,5 point chacun) avec respectivement 24% et 23% des intentions de vote selon un sondage Elabe pour BFMTV et L'Express publié lundi 17 avril.

Le socialiste Benoît Hamon est stable à 8 %.

Avec 19,5% des intentions de vote exprimées, François Fillon perd 0,5 points mais conserve l'avantage sur Jean-Luc Mélenchon qui perd lui aussi un demi point, avec 18% d'intentions de vote.

Jean-Luc Mélenchon est lui aussi en hausse et atteint 18%, ce qui lui permet de se situer à 4 points seulement des candidats en tête. En effet, le candidat d'En Marche! est crédité de 22% des intentions de vote, au même titre que Marine Le Pen.

Emmanuel Macron est en tête des intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle avec 23%, devant Marine Le Pen (22%), François Fillon (20%) et Jean-Luc Mélenchon (19%), selon le sondage quotidien Opinionway-Orpi pour Les Echos et Radio Classique publié mardi. Il revient ainsi dans la course pour se positionner en tant que favori, ce qui va faire vaciller les deux leaders jusque là incontestés. Autant dire que la livraison du dernier baromètre de la présidentielle Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio reflète une incertitude inédite voire déroutante à quelques jours du premier tour. Une partie de l'électorat de droite s'est aussi rangé du côté d'Emmanuel Macron, les juppetistes en particulier. Si une fusion avec Nicolas Dupont-Aignan semble peu probable à cinq jours du premier tour de la présidentielle, convaincre des sarkozistes reste en revanche un objectif à la portée de François Fillon. A l'instar de la majorité des sondages, l'enquête d'opinion Ifop prévoit aussi un duel à quatre pour ce dimanche.

François Fillon s'imposerait par 60% contre 40%.

Ça y est, François Fillon, qui est évidemment certain d'être au deuxième tour de la présidentielle, pense également connaître l'identité de son futur adversaire: ce sera Emmanuel Macron.

Recommande: