Egypte : au moins 15 morts dans un attentat visant les chrétiens

20 Avril, 2017, 21:06 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Une explosion a fait au moins 13 morts dans le nord du Caire

Des centaines de chrétiens égyptiens participaient lundi aux funérailles douloureuses de leurs "martyrs", au lendemain des attentats contre deux églises coptes qui ont fait 45 morts.

Une seconde explosion a visé quelques heures plus tard une église d'Alexandrie, faisant au moins onze morts et plus de 30 blessés, a communiqué le ministère égyptien de la santé. "L'explosion a eu lieu aux premiers rangs, près de l'autel, durant la messe", a précisé à l'AFP le général Tarek Atiya, adjoint du ministre de l'Intérieur en charge des médias.

A Tanta, des images diffusées par la chaîne de télévision privée Extra news ont montré le sol et les murs blancs de l'église couverts de sang, ainsi que des bancs en bois déchiquetés.

Le gouverneur de Gharbiya le général Ahmad Deif a indiqué qu'il n'y a pas encore d'informations sur la nature de l'attentat. Il avait aussi attesté que "la bombe avait été placée dedans, soit quelqu'un s'est fait exploser". Le Premier ministre égyptien, Chérif Ismaïl, a voulu souligner "la détermination de l'Etat à éradiquer de tels actes terroristes, et éliminer à la racine le terrorisme". Alors qu'à Stockholm, touchée vendredi par une attaque meurtrière au camion, les Suédois rendaient dimanche hommage aux victimes, l'Egypte était victime d'un nouveau carnage.

En France, le président François Hollande a dénoncé un "attentat odieux", affirmant dans un communiqué que la France "est pleinement solidaire de l'Egypte". "Je prie pour les morts et les victimes", a-t-il déclaré à la fin de la messe des Rameaux.

Cet attentat intervient, à moins de trois semaines d'une visite du pape François prévue les 28 et 29 avril en Égypte, alors que la branche locale de Daech a appelé à poursuivre les attaques contre "tout infidèle ou apostat en Égypte et partout ". Ces nouvelles attaques se sont produites quatre mois après l'attentat suicide spectaculaire, revendiqué par l'EI, qui avait frappé le 11 décembre au Caire l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, faisant 29 morts.

L'attaque du Caire avait relancé les appels à durcir la lutte contre la mouvance jihadiste en Egypte, en particulier dans le Sinaï où elle a mené une série d'attaques sanglantes contre les forces de sécurité.

Le groupe ultra radical avait revendiqué un attentat à la bombe ayant coûté la vie, le 31 octobre 2015, aux 224 occupants d'un avion transportant des touristes russes après son décollage de Charm el-Cheikh, station balnéaire située dans le sud du Sinaï.

Les Coptes orthodoxes d'Egypte, la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient sont devenus les cibles des djihadistes.

Recommande: