Fillon et Mélenchon se rapprochent de Macron et Le Pen — Sondage

20 Avril, 2017, 02:52 | Auteur: Remi Laffitte
  • Paris - Présidentielle:

Le candidat d'En Marche!

Parmi les votants, 72% se disent sûrs de leurs choix.

Le traitement médiatique de cette campagne Présidentielle sous couvert de la loi Urvoas a été une honte démocratique qui restera dans l'Histoire.

Selon un récent sondage, 82% des Français sondés déclaraient que les élites politiques ne s'occupaient pas de leurs problèmes, mais uniquement de leur propre situation personnelle.

La présidente du Front National recueille pour sa part 22,5% des intentions de vote.

Jean-Luc Mélenchon a affirmé mardi qu'il ne souhaitait sortir ni de l'Europe ni de l'euro, enjoignant ses détracteurs à faire preuve d'"un peu de sérieux" sur le sujet, lors d'un meeting à Dijon retransmis par hologramme dans six autres villes. "Cette fonction a longtemps été celle de Jean-Marie Le Pen, puis reprise par sa fille". Après tout, il est suivi de très près par Jean-Luc Mélenchon. Le leader de La France insoumise a annoncé la venue de celui du mouvement espagnol Podemos Pablo Iglesias en soutien de sa candidature vendredi à Paris.

Loin derrière, sans aucune chance de remontée, Benoît Hamon perd un point à 8% des intentions de vote. "Ils tentent tous deux de dépasser ce clivage, mais chacun sur des thématiques différentes". Emmanuel Macron avaient été prévenues la semaine dernière d'une menace d'attentat. La faiblesse des écarts entre quatre candidats peut-elle donner un rôle déterminant aux électeurs encore indécis?

Les sondages montrent toujours que Le Pen va remporter le premier tour, avec l'indépendant centriste Emmanuel Macron étant le deuxième.

Les photos des deux hommes suspectés de préparer un attentat terroriste avaient été distribuées jeudi aux services de sécurité des candidats à l'élection présidentielle, ont déclaré à l'AFP Marine Le Pen et l'entourage d'Emmanuel Macron.

Si le candidat des Républicains l'emporte, les élections législatives vont certainement jouer leur rôle traditionnel de "confirmation".

La dirigeante d'extrême droite, qui droitise son discours depuis quelques jours, estime que la France mène la guerre contre l'Etat islamique "avec des bouquets de fleurs" et chevauche son thème préféré, l'immigration. "Voilà l'inversion totale des valeurs qui viennent perturber un meeting de la seule femme qui défend les femmes", a réagi Marine Le Pen avant de poursuivre son discours.

Recommande: