France: Attentat déjoué: François Fillon était visé

20 Avril, 2017, 20:22 | Auteur: Remi Laffitte
  • Deux hommes soupçonnés de préparer un attentat arrêtés à Marseille

Les responsables de la sécurité de plusieurs candidats avaient d'ailleurs été prévenus la semaine dernière de la dangerosité des deux hommes, dont des photos avaient été distribuées. Dans ce logement "d'étudiant" un arsenal de guerre a été découvert: fusil mitrailleur, deux armes de poing, un pistolet automatique, des sacs et boîtes de munitions, un silencieux et un couteau de chasse.

Les deux interpellés avaient un projet d'attentat "certain", "dans les tous prochains jours sur le sol français", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Matthias Fekl, lors d'un point de presse.

Vendredi, les officiers de sécurité de François Fillon avaient pour leur part été avertis de "risques avérés" sur le candidat de la droite, ont indiqué des sources chez Les Républicains. Ces deux hommes de nationalité française, dont le plus jeune était converti à l'islam, s'étaient rencontrés en prison et étaient l'objet d'une surveillance depuis des mois.

Les deux hommes ont été arrêtés par la DGSI, assistée du Raid, dans le cadre d'une enquête en flagrance ouverte à Paris le 12 avril pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste. Selon des sources proches de l'enquête, les deux suspects avaient prévu un attentat "imminent" sur un candidat à la présidentielle.

La perquisition du "logement conspirationniste", occupé par les suspects à Marseille, a permis de retrouver un lourd arsenal détaillé par le procureur de Paris. Il a également ajouté que des opérations de déminage étaient en cours dans la cité phocéenne.

Alors que le président François Hollande a salué "une prise remarquable", le terrorisme s'est donc invité dans la dernière ligne droite de la campagne pour l'élection de son successeur, comme l'explique le titre du quotidien Libération (gauche).

Un des deux hommes arrêtés est "un brun d'1,70 m environ qui portait un jean", a témoigné Samy, un retraité qui dit avoir assisté à l'interpellation à proximité de la rue de Crimée dans ce quartier populaire de Marseille.

Une première enquête préliminaire avait été ouverte le 5 avril contre Mahiedine Merabet, né en juillet 1987 à Croix (Nord), après la remontée d'indices attestant la préparation d'une action violente imminente, selon la source proche du dossier. Et grâce aux services de renseignement britanniques: "L'information initiale vient des services britanniques qui auraient capté des données sur deux individus connus des services de renseignement", a indiqué au Figaro une source proche de François Fillon. Pour sécuriser les 67.000 lieux de vote, plus de 50.000 policiers et gendarmes, appuyés par les militaires de l'opération Sentinelle, seront mobilisés pour assurer la sécurité de l'élection présidentielle pour chaque tour, annonçait-il ce week-end dans une interview au Journal du Dimanche. La France est particulièrement visée notamment car elle fait partie des pays intervenant en Syrie contre le groupe jihadiste Etat islamique.

Recommande: