Incidents OL-Besiktas : deux stadiers gravement touchés lors de la rencontre

20 Avril, 2017, 00:45 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • AFP- PHILIPPE DESMAZES

L'OL, qui adoit accueillir la finale 2018 de la Ligue Europa dans son nouvel écrin, pourrait être lourdement sanctionné par l'UEFA. Les deux clubs sont mis en cause par l'instance européenne. Dans le même temps, Besiktas est visé pour l'attitude de ses fans avec des "jets d'objets" et des "troubles dans le public". Si quelqu'un doit être sanctionné, ce n'est pas Besiktas, mais Lyon. Porte-parole du directoire du club stambouliote, Metin Albayrak a fortement incriminé les dirigeants lyonnais: "Tout ce qui s'est passé relève de la responsabilité de Lyon".

Lyon et Besiktas sont dans le viseur de l'UEFA après les incidents qui ont éclaté ce jeudi à l'extérieur et à l'intérieur du Parc OL. Nous n'avons aucune raison de nous inquiéter.

C'est un regret formulé hier par Christophe Jallet: depuis la venue du Besiktas au Parc OL, jeudi soir, en quarts de finale de la Ligue Europa, il a moins été question de la victoire lyonnaise (2-1) que des incidents qui ont retardé le coup d'envoi de quarante-cinq minutes et donné lieu à douze interpellations (dans les deux camps) et sept blessés selon le bilan officiel, dont trois policiers de la BAC et deux gendarmes mobiles. Des projectiles ont été lancés sur des supporters lyonnais, qui ont envahi la pelouse par dizaines afin de se mettre hors d'atteinte. "En tant qu'organisateur de la rencontre, nous sommes responsables, sauf qu'il est manifeste que nous avons été victimes d'agression de supporters turcs", a assuré devant la presse Vincent Ponsot, directeur juridique de l'OL. Mais faute de pouvoir en découdre directement avec eux, un commando de 30 à 50 personnes, au bas mot, visages masqués, s'est alors rué en guise de représailles sur des supporters turcs à proximité, plutôt pacifiques, mélangés à des Lyonnais. "Ils ont attaqué avec des barres de fer, sans faire de distinction (entre adultes et) enfants ". On ne connait pas encore la date du verdict.

Recommande: