À J-4 du premier tour — Présidentielle

20 Avril, 2017, 17:05 | Auteur: Gregory Millet
  • Montage de portraits de François Fillon Marine Le Pen Emmanuel Macron et jean Luc Mélenchon réalisé le 14 avril 2017

Comme au cours des dernières semaines, parmi les Français exprimant une intention de vote au 1 tour, les sympathisants d'En Marche et du Front National continuent d'affirmer un vote " à l'unisson " pour leur candidat (Emmanuel Macron pour 95% des premiers, Marine Le Pen pour 96% des seconds).

Quant au candidat socialiste Benoît Hamon, dont la situation paraît désespérée dans les sondages, il a tenu un dernier grand meeting place de la République à Paris, mais ses camarades semblent déjà se préparer à l'après-présidentielle. Il devance toujours d'un point Marine Le Pen et accentue l'écart avec Jean-Luc Mélenchon et François Fillon, tous deux légèrement en retrait. Ce sondage, effectué par internet les 18 et 19 avril, porte sur 2.812 inscrits sur les listes électorales issus d'un échantillon de 3.064 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Jean-Luc Mélenchon participe à Paris à des "apéros insoumis", auxquels doit prendre part le leader de la gauche radicale espagnol, Pablo Iglesias (Podemos).

Le candidat En marche! donne lui aussi un de ses derniers meetings de campagne à Saint-Herblain, près de Nantes, en présence notamment de Jean-Yves Le Drian et Daniel Cohn-Bendit, tandis que Jean-Luc Mélenchon est dans le Jura pour une visite du site de production "Trivolution" du groupe coopératif Demain. En troisième position, également stable ce mardi, François Fillon reste à trois points seulement de Marine Le Pen, avec 19,5% des intentions de vote. "Mon adversaire, c'est Emmanuel Macron parce qu'il représente la continuité du quinquennat de François Fillon", ajoute-t-il.

Le vote stratégique classique, ou vote utile, est celui qui consiste à renoncer à son vote de cœur (idéologique) pour préférer le candidat le plus crédible et le moins éloigné de ses préférences. L'un des suspects a été intercepté avec une arme à feu et un numéro du Monde avec le candidat de la droite à l'élection présidentielle François Fillon.

Outre les intentions de vote, le sondage BVA-Salersforce fournit des éléments concernant le taux de sûreté du vote. À chaque fois, Marine Le Pen est donnée perdante, peu importe le candidat en face.

Si le second tour voyait s'opposer Emmanuel Macron à François Fillon, l'ancien ministre de l'Economie l'emporterait plus largement avec 65% des voix.

Enquête Harris Interactive-Indeed pour LCP, réalisée en ligne du 11 au 13 avril 2017. Nous aurons ce débat plus tard.

Recommande: