Jean-Marie Le Pen dévoile son vote à la présidentielle

20 Avril, 2017, 15:19 | Auteur: Ludovic Moineau
  • Benoit Hamon et Emmanuel Macron vont intégrer la cuvée 2018 du Robert illustré qui paraîtra le 15 juin

François Fillon peut encore y croire. "Je ne regarde pas les sondages (.) Les sondages se trompent tout le temps et vous continuez à les regarder", a-t-il dit aux journalistes.

Cette campagne hybride permet à Jean-Luc Mélenchon de susciter un engouement notable: preuve en est la réussite de sa marche entre République et Bastille le 18 mars, mais aussi sa forte présence numérique tout au long de sa campagne, générant un fort engagement de ses publications Facebook notamment.

Au secoond tour, Emmanuel Macron serait en position de l'emporter face à Marine Le Pen.

Autre candidat à rassembler ses soutiens mercredi: Benoît Hamon. Selon une étude OpinionWay pour Les Échos, il obtient ainsi 21% des voix (+1) contre 22% pour Emmanuel Macron (stable) et Marine Le Pen (-1).

Le candidat de Debout la France (DLF) Nicolas Dupont-Aignan se produira au même moment et à quelques encablures au Cirque d'Hiver pour un grand meeting de fin de campagne. Le centriste Jean Lassalle, la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud et François Asselineau obtiennent 0,5% chacun tandis que Jacques Cheminade n'atteint pas ce seuil.

Face à la récente poussée de Jean-Luc Mélenchon et de François Fillon, désormais installés dans un carré de tête, la patronne du FN espère retrouver de l'élan sur les cinq derniers jours. Parmi ceux de Jean-Luc Mélenchon, le pourcentage est en hausse de 11 points à 74%. 73% des électeurs se disent à présent sûrs de leur choix.

Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 2168 personnes inscrites sur les listes électorales issu d'un échantillon de 2217 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle, de région de résidence et de catégorie d'agglomération. L'ex-ministre de l'Economie, fondateur du mouvement En Marche!, est stable et crédité de 24% des intentions de vote, devant la présidente du Front national à 23%, en recul d'un point par rapport au précédent sondage de cet institut publié le 9 avril.

Le candidat d'En Marche!, qui occupera le terrain médiatique lundi avec la matinale de BFMTV/RMC et le JT de TF1 le soir, compte ainsi "lancer la dernière semaine marquée par 1.000 événements par jour dont 163 réunions publiques avec des élus et au moins quatre grands meetings nationaux": après Paris lundi, Nantes mercredi, Rouen, Arras et peut-être une autre ville vendredi.

Recommande: