Le clip de campagne de Jean-Luc Mélenchon — Présidentielle

20 Avril, 2017, 17:08 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Crédits: Place Au PeupleCrédits: Place Au Peuple

Gare au faux pas avant vendredi minuit!

Si Emmanuel Macron, Marine Le Pen et François Fillon se sont mobilisés lundi 17 avril, Jean-Luc Mélenchon a lui opté pour ce mardi 18 avril pour son dernier grand rendez-vous d'ampleur dans cette campagne présidentielle. Après la solidarité, la politique reprend vite ses droits et Jean-Luc Mélenchon n'hésite pas à tacler... Quelque 20.000 personnes sont espérées, la capacité maximale de la salle. Son discours devrait être précédé de "prises de parole courtes de gens du mouvement, des nouveaux visages issus de la société civile", selon son entourage. "Emmanuel Macron veut assumer d'être l'un des seuls candidats à ne pas jouer sur les peurs, les antagonismes, les divisions mais plutôt sur l'unité", souligne un proche.

Si l'on observe la sociologie de son électorat, on constate qu'il s'est renforcé significativement dans les dernières semaines auprès des couches populaires: il fait désormais jeu égal avec Marine Le Pen parmi les employés (29,5% d'intentions de vote en sa faveur dans cette catégorie), et a progressé de manière importante auprès des ouvriers (25,5%).

François Hollande, qui multiplie depuis plusieurs jours les mises en garde contre les extrêmes à l'approche du premier tour de la présidentielle, a toutefois tenu à souligner qu'il ne mettait pas sur le même plan le leader de La France insoumise et la présidente du Front national Marine Le Pen.

Malgré ses difficultés, François Fillon espère toujours créer la surprise, comme lors de la primaire de la droite. Il s'est ainsi rendu samedi au Puy-en-Velay (Haute-Loire), haut-lieu du catholicisme français. Lundi en fin d'après-midi, il réunit ses soutiens à Nice (sud-est).

Christian Estrosi, qui prendra la parole au Nikaïa (9.000 places), avait été copieusement sifflé lors de son intervention dans une réunion publique de Fillon à Toulon fin mars, les militants ne lui pardonnant visiblement pas d'avoir un temps appelé l'ancien Premier ministre à retirer sa candidature en raison des affaires. Il est suivi, à moins de deux points, par Jean-Luc Mélenchon (22,5%) qui reste porté par une très forte dynamique d'opinion. Franc succès pour la France Insoumise.

Jean-Luc Mélenchon tient un meeting à Dijon, doublé de six hologrammes aux quatre coins de la France, dans lequel il doit détailler comment il entend gouverner s'il est élu président.

Depuis la décision du Parti Communiste Réunionnais appelant à voter Mélenchon, le 23 avril, la Section PCR de Saint-André s'active à travers diverses initiatives, petites réunions de quartier, contacts avec la population, distributions de tracts dans les différents secteurs de la commune et au marché forain notamment.

Recommande: