Les perspectives d'embauche connaissent une hausse record en 2017

20 Avril, 2017, 01:22 | Auteur: Stephane Girardot
  • Marché: Nette hausse des projets de recrutement des entreprises françaises

Ce jeudi, Pôle Emploi publie son enquête annuelle intitulée "Besoins en main d'œuvre", dans laquelle il est indiqué que les perspectives d'embauche des entreprises ont progressé de 8,2 % en 2017, ce qui représente près de 150 000 projets de recrutements supplémentaires par rapport à l'année 2016.

Stéphane Ducatez, directeur général adjoint de Pôle Emploi, a présenté ces chiffres et a répété qu'il s'agissant du niveau "le plus fort jamais observé depuis 2002", soit depuis que l'opérateur public réalise cette étude annuelle auprès des entreprises.

Le Télégramme Comme au niveau national, le nombre de projets de recrutement en Bretagne a augmenté en 2017 pour s'établir désormais à 104.086 projets, dont près de la moitié concerne des emplois saisonniers.

Cette progression des anticipations est particulièrement élevée dans les très petites entreprises de 1 à 4 salariés (+14%).

Le secteur des services reste la principale locomotive puisqu'il concentre les deux tiers des intentions: +5,7% pour les services aux particuliers, +9,3% pour les services aux entreprises.

Mais l'ensemble des secteurs sont concernés, avec une progression sensible dans la construction (+22,5%).

Cette enquête "Besoins en main-d'oeuvre" est réalisée chaque année par Pôle emploi via un questionnaire adressé à plus de 1,6 millions d'établissements afin de connaître leurs besoins en recrutement par secteur d'activité et par bassin d'emploi. Néanmoins, les embauches devraient se réaliser: l'an dernier, huit sur dix étaient conclues.

Les prévisions d'embauche sont par ailleurs concentrées dans les grandes métropoles et les axes touristiques (arc atlantique et pourtour méditerranéen). Ce sont les aides à domicile, les serveurs et les viticulteurs qui manquent le plus, tandis que les métiers de carrossier automobile et de couvreur sont considérés comme étant le plus "en tension". C'est deux points de plus qu'en 2016.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: