Macron et Le Pen toujours en tête des intentions de vote — Présidentielle

20 Avril, 2017, 10:57 | Auteur: Remi Laffitte
  • Archives. Nicolas Sarkozy et François Fillon en 2014

Emmanuel Macron augmente son avance de deux points et la battrait avec 65% des votes, contre 35% pour la présidente du FN.

Le candidat Fillon dispose donc d'une base solide et grignote des demi-points: il prend 0,5% à Le Pen, 0,5% à Macron, 0,5% encore à Dupont-Aignan.

Marine Le Pen met ainsi un terme à sa dynamique défavorable. Avec 23,5 % d'intentions de vote, le candidat du mouvement En marche! gagne un point en une semaine et celle du Front national en perd un au cours de la même période, à 22,5 %, selon cette enquête réalisée pour Paris Match, Cnews et Sud Radio. Jean-Luc Mélenchon affirme que la culture "participe de ce que nous appelons la révolution citoyenne, qui va à l'encontre de la gestion libérale des politiques libérales précédentes ". Ce repli ne s'observe ni chez les sympathisants PS (23% déclarent avoir l'intention de voter pour le leader de la France Insoumise, un score au contraire en hausse) ni chez les électeurs de François Hollande en 2012.

Au second tour, en revanche, ça gigotte.

Selon son équipe, Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé devant plus de 35'000 personnes réparties en sept sites - Dijon, mais aussi Montpellier, Grenoble, Nancy, Nantes, Clermont-Ferrand et au Port, à la Réunion.

Même si la loi française interdit aux médias locaux de publier tout résultat avant la clôture de bureaux de vote à 20h, des indications peuvent apparaitre plus tôt chez les médias étrangers. D'une part, on note une progression assez forte de la participation potentielle. Et notamment pour les quatre en position d'accéder au second tour au vu des intentions de vote: Emmanuel Macron, Marine Le Pen, et un peu derrière dans les sondages, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, qui ont réduit l'écart dans la dernière ligne droite.

C'est aussi le cas de 75% (+8) des électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de 74% (+7) de ceux d'Emmanuel Macron, mais de seulement 58% (-8) des électeurs de Benoît Hamon. Quelque 53 % des électeurs sont sûrs de leurs choix, mais on pourrait ne pas être sûrs des finalistes dimanche à 20 heures. Philippe Poutou est toujours crédité de 1,5% des suffrages. Nathalie Arthaud, Jacques Cheminade et François Asselineau sont crédités de 0,5%. Notre indice de volatilité connaît ainsi une nouvelle baisse de 5 points depuis la semaine dernière et de 16 points en un mois, témoignant d'une cristallisation progressive des votes.

Le premier ministre Bernard Cazeneuve a fait part de sa " disponibilité " à prendre une " part active " dans la campagne pour les élections législatives des 11 et 18 juin, où le Parti socialiste tentera de préserver ses chances.

Recommande: