"Présidentielle 2017 : "François Bayrou " effrayé " par un second tour Le Pen-Mélenchon

20 Avril, 2017, 05:48 | Auteur: Ludovic Moineau
  • Denis Charlet  AFP

A la fin, les candidats à la présidentielle se retrouveront toutefois tous ensemble, vers 22H45 (20H45 GMT), pour une conclusion de 2 minutes 30 chacun, toujours en direct. Mais là non plus, pas de débat possible dans ce format inédit, objet de nombreuses tractations entre France 2 et les équipes des candidats.

Contre seulement 16% pour François Fillon ou 14% pour Marine Le Pen. Alors qu'Emmanuel Macron est au plus haut dans les sondages, et qu'il est donné gagnant du second tour, 46% des sondés estiment qu'il sera élu.

Quatre jours avant l'élection présidentielle, BVA et Salesforce publient en partenariat avec la presse régionale et Orange leur 18e sondage d'intentions de vote pour les scrutins des 23 avril et 7 mai.

À la veille de l'élection présidentielle, un sondage Ifop pour Atlantico.fr s'intéresse aux ressorts du choix des électeurs en distinguant notamment vote utile et vote de conviction.

Après son meeting mardi soir à Dijon retransmis dans six autres villes par hologrammes, Jean-Luc Mélenchon se rend mercredi dans le Jura pour une visite du site de production "Trivolution" du groupe coopératif Demain. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

François Fillon et Jean-Luc Mélenchon ont quant à eux opté pour des visites de terrain.

Jean-Luc Mélenchon maintient le cap quoique...

...

Savez-vous compter? Il y a 11 candidats, tous égaux devant la loi.

Pour son rival Emmanuel Macron, l'idée du moratoire vise à la "relancer dans cette campagne difficile et à faire parler d'elle" mais est "à la fois illégale et inefficace". Le scandale des affaires touchant François Fillon, loin de lui attirer de nouveaux électeurs, a au contraire propulsé sur le devant de la scène Emmanuel Macron tout en mettant en lumière ses propres turpitudes judiciaires. Certains disent même que là est le danger pour le plus jeune des postulants à l'Élysée: se laisser enfermer dans un second tour pour ou contre la participation à l'euro et à l'Europe, en somme une sorte de référendum sur le Frexit avant l'heure, piège dans lequel Marine Le Pen se fera une joie de chercher à l'enfermer.

Face à Jean-Luc Mélenchon, elle rassemblerait 43% des électeurs, et 39% face à Emmanuel Macron. Il est depuis perçu comme le moins honnête des candidats, le moins sympathique et celui qui comprend le moins les problèmes des gens.

Pour éviter que la fuite ne tourne à l'hémorragie dans la dernière ligne droite, la candidate d'extrême droite a opéré un virage très net depuis 10 jours, manifestement soucieuse de consolider son socle de premier tour en réaffirmant les fondamentaux du FN: identité et lutte contre l'immigration. Certains se sont en effet détournés du candidat de la France Insoumise et ont l'intention de voter pour Marine Le Pen.

Recommande: