Présidentielle 2017: Macron sera élu pour une majorité de Français

20 Avril, 2017, 17:07 | Auteur: Gregory Millet
  • FILLON CONVAINCU DE BALAYER LES PRONOSTICS ET LES

La problématique terroriste s'est brusquement invitée dans la campagne mardi avec l'arrestation, au terme d'une traque de six jours, de deux hommes soupçonnés d'avoir voulu perpétrer une "action violente (.) imminente", sans précision de date ni sur les cibles visées, selon le procureur de Paris François Molins.

Contre seulement 16% pour François Fillon ou 14% pour Marine Le Pen. A quatre jours du premier tour de l'élection présidentielle, les écarts se réduisent entre les quatre premiers candidats. Le président du MoDem François Bayrou, qui le soutient, a jugé qu'il y avait "plusieurs seconds tours possibles" et évoqué l'hypothèse d'une finale entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, qui serait, à ses yeux, "effrayant [e] pour le pays".

Autre candidat à rassembler ses soutiens: Benoît Hamon. Après un premier meeting début février à Lyon retransmis par hologramme à Paris, Jean-Luc Mélenchon a démultiplié sa présence via hologramme hier depuis Dijon dans 6 autres villes françaises.

Le candidat de Debout la France (DLF) Nicolas Dupont-Aignan se produira au même moment et à quelques encablures au Cirque d'Hiver pour un grand meeting de fin de campagne.

François Fillon et Jean-Luc Mélenchon ont quant à eux opté pour des visites de terrain.

Jean Lassalle participait à un colloque sur la politique étrangère.

Nous sommes dans la dernière ligne droite face à la présidentielle. La visite initialement programmée de l'Ecole informatique 42 a finalement été annulée pour raisons de sécurité selon la direction de l'école, en raison de l'hostilité d'une partie des élèves selon certains médias. Des employés de Deezer ont de leur côté affiché sur leurs écrans d'ordinateur des "Rends l'argent!", allusion aux affaires ayant émaillé la campagne du candidat.

Après ses prestations réussies lors des deux débats télévisés du 20 mars et du 4 avril, M. Mélenchon bénéfice désormais de l'image la plus flatteuse de tous les candidats.

C'est chez les jeunes de moins de 35 ans que le candidat de La France insoumise progresse le plus fortement (23 %, + 11 points), talonnant M. Macron (24 %) et Mme Le Pen (26 %), et il est désormais en tête dans l'électorat des étudiants (28 %).

Recommande: