Présidentielle: Macron et Le Pen toujours en tête des intentions de vote

20 Avril, 2017, 10:37 | Auteur: Remi Laffitte
  • Emmanuel Macron en meeting à Angers

Il est encore trop tôt pour affirmer que c'est sa stratégie de "retour aux sources" de fin de campagne qui paye.

De plus, parmi les électeurs potentiels de la présidente du FN, 86% se déclarent sûrs de leur choix. "Je n'ai jamais vu une élection comme cela en France", confie Lara Marlowe, correspondante à Paris de l'Irish Times. Si véritablement la défaite de la gauche était la priorité de la droite, on ne comprend pas pourquoi les ténors de la droite n'hésitent pas à jurer qu'en cas de second tour Marine/Macron, ils voteraient sans hésiter pour Macron.

"Les différences entre les quatre candidats sont essentielles sur les plans économiques et par rapport à l'Union européenne", pour M. Cheurfa. C'est sur les quatre.

Depuis des semaines, François Hollande ciblait ses attaques contre le camp des populistes et des extrémistes, visant principalement la candidate du Front national Marine Le Pen.

Dorénavant largué par le peloton de tête à cinq jours du scrutin, le socialiste Benoît Hamon reste stable, à 8% des intentions de vote.

Une grande inconnue est de savoir si Mélenchon peut maintenir sa récente hausse dans les sondages. Après avoir longtemps devancé Jean-Luc Mélenchon de quelques petits points, le candidat officiel de la gauche s'est effondré dans la foulée des débats, passant allègrement sous la barre des 10 %.

Le président, qui craint par dessus tout une réédition du 21 avril 2002 où Jean-Marie Le Pen avait accédé au deuxième tour en éliminant le socialiste Lionel Jospin, va continuer à battre la campagne.

Dans les colonnes du Parisien, la secrétaire d'Etat fait part de son inquiétude à quelques jours du scrutin: "On est déjà dans le second tour car Marine Le Pen menace de faire un score très important".

M. Fillon avait largement occupé le terrain durant le week-end pascal en s'adressant à l'électorat catholique, notamment en se rendant samedi au Puy-en-Velay (Haute-Loire), haut-lieu du catholicisme français. Ce dernier sondage démontre que le combat s'annonce rude pour les 11 candidats à l'élection présidentielle 2017.

Lorsque les Français auront choisi les deux principaux candidats qui se disputeront la présidence, la course sera loin d'être finie, et encore une fois, le résultat est difficile à prédire.

Marine Le Pen a quant à elle prononcé lundi soir un discours offensif dans une grande salle de concert parisienne.

Derrière, le candidat de la droite François Fillon croit toujours à une victoire 'qui surprendra tout le microcosme'.

Décidé à troubler la bataille pour le second tour, Jean-Luc Mélenchon qui s'est hissé au coude-à-coude avec lui dans les derniers sondages, lui a promis 'une veste électorale cousue main', en référence à une affaire de costumes de luxe offerts par un avocat à la réputation sulfureuse.

Recommande: