Sondage : Emmanuel Macron et Marine Le Pen consolident leur avance

20 Avril, 2017, 07:44 | Auteur: Stephane Girardot

Les écarts dans les intentions de vote de premier tour en faveur des quatre premiers candidats à la présidentielle se creusent légèrement, selon un sondage BVA-Salesforce pour la presse régionale et Orange publié mercredi, à quatre jours du scrutin.

Dans le Présitrack du 19 avril, rien ne bouge dans les lignes. Au premier tour en tout cas, rien ne change. Entre la mi-mars et le tout début du mois d'avril, il a progressé de 3,5 points dans les intentions de vote et durant la dernière quinzaine, il a récidivé avec une nouvelle progression de 4 points. Le président du MoDem François Bayrou, qui le soutient, a jugé qu'il y avait "plusieurs seconds tours possibles" et évoqué l'hypothèse d'une finale entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, qui serait, à ses yeux, "effrayant [e] pour le pays".

Viennent ensuite François Fillon (19,5%), Jean-Luc Mélenchon (19%), Benoit Hamon (8%), Nicolas Dupont-Aignan (4%), Philippe Poutou (1,5%), les autres candidats à 1% ou moins d'intentions de vote.

Au second tour, en revanche, ça gigotte. De même, il devance désormais Marine Le Pen chez les électeurs les plus modestes (1 250 euros de revenu mensuel net du foyer): 27 %, en hausse de 11 points, se disent prêts à voter pour lui, contre 26 % à la candidate du FN.

La problématique terroriste a fait irruption dans la campagne mardi avec l'arrestation, après six jours de traque, de deux hommes soupçonnés d'avoir voulu perpétrer une " action violente (.) imminente", sans précision de date ni sur les cibles, selon le procureur de Paris François Molins. C'est en effet à partir vendredi que les médias et les instituts de sondage n'auront plus le droit de publier de sondages. Pourquoi doit-on interdire les sondages s'ils n'ont finalement pas d'effet sur les résultats du vote? Face au risque d'une abstention élevée et d'un grand nombre d'électeurs indécis, les quatre favoris se tiennent donc dans un mouchoir de poche et les Français doivent attendre dimanche soir pour connaître les deux finalistes de la course à l'Élysée. Il suffit de regarder les résultats du sondage Présitrack. Alors qu'Emmanuel Macron est au plus haut dans les sondages, et qu'il est donné gagnant du second tour, 46% des sondés estiment qu'il sera élu.

Durant le week-end pascal, François Fillon, qui croit toujours à sa victoire s'est adressé à l'électorat catholique en se rendant samedi au Puy-en-Velay.

Recommande: