Un second tour Mélenchon-Le Pen "effrayant" pour le pays, selon Bayrou

20 Avril, 2017, 18:01 | Auteur: Edgar Lajoie

Même s'il convient d'être prudent sur les sondages, dans les projections du second tour, face à Macron, Marine Le Pen fait un meilleur score que Fillon. Emmanuel Macron à celle du Front-National, Marine Le Pen, avec respectivement 25 et 22% d'intentions de vote. Au lendemain de son meeting très réussi à Bercy, le candidat semble profiter de la tentation du vote utile, accru par la crainte agitée par certains commentateurs de la vie politique d'un duel de second tour opposant Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon. Peu de gens croient encore en Benoît Hamon, le candidat du PS. Ce qui signifie que pour la première fois depuis 1958, la gauche traditionnelle, reconnue sous l'appellation Parti socialiste, est donnée éliminée dans les sondages avant le scrutin.

Jean-Luc Mélenchon a employé un ton plus personnel dans son SMS à Emmanuel Macron.

Dans les faits, Emmanuel Macron aurait donc 95% de chance de récolter -au dixième de point près- entre 21,4% et 26,6% des suffrages.

"Il faut plus qu'un emballage rajeuni pour renouveler réellement la politique, a lancé François Fillon à l'encontre d'Emmanuel Macron". Ainsi, Marine Le Pen pourrait aussi se retrouver en face de François Fillon ou de Mélanchon. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes: sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l'interviewé (e) et vote au 1er tour de l'élection présidentielle de 2012 pour les intentions et les motivations de vote et la sûreté de choix.

Nicolas Dupont-Aignan, candidat souverainiste de Debout la France, reste à 4% devant Philippe Poutou (NPA, 1,5%), François Asselineau et Jean Lassalle (1%), et Nathalie Arthaud (0,5%).

A trois jours d'un premier tour virant à un imprévisible "match à quatre", les onze candidats à la présidentielle se retrouvent jeudi soir sur France 2 pour un dernier round télévisé, un quart d'heure pour chacun en direct mais séparément. 72% des électeurs considèrent désormais leur choix comme définitif (+8) et 28% peuvent encore changer d'avis. De leur côté, Jean-Luc Mélenchon et François Fillon pourraient espérer au mieux 21,5% des voix et au pire 17,5%.

Enquête Harris Interactive-Indeed pour LCP, réalisée en ligne du 11 au 13 avril 2017.

La baisse des intentions de vote en faveur de François Fillon peut quant à elle s'expliquer par une progression assez forte de la participation potentielle qui implique que des électeurs qui lui sont moins favorables et habituellement plus abstentionnistes viendraient vers les urnes, comme les jeunes ou les ouvriers par exemple.

Les Français ont déjà commencé à lancer les paris sur l'issue de l'élection présidentielle.

Recommande: