Affrontements en tribune à Madrid: le Bayern porte plainte

21 Avril, 2017, 02:32 | Auteur: Stephane Girardot
  • Ligue des champions l'Atlético de Carrasco en 1/2 finale

La rencontre, intense, s'est dénouée après la pause, marquée en tribunes par quelques nouveaux incidents sporadiques entre supporteurs allemands et policiers espagnols. Jusqu'à être récompensé d'un penalty transformé à la 53e par Robert Lewandowski, le grand absent de l'aller avec Mats Hummels, lui aussi de retour dans le onze. L'expulsion dans la foulée de Vidal (84) a cependant porté un coup au moral des Allemands. Les autres interpellent le Catalan et lui rappellent en particulier deux matches où l'arbitrage a été en faveur du Barça: la demi-finale retour de la Ligue des champions 2009 à Chelsea (1-1) où les Blues se sont vus refuser plusieurs penalties, et le quart de finale retour de la Ligue des champions 2017 contre le PSG (6-1) où les Parisiens, en plus de leur prestation très médiocre, ont subi plusieurs décisions erronées de l'arbitre.

Par ailleurs, tout Madrid est au rendez-vous des demi-finales de la C1!

La tâche sera compliquée pour le Real Madrid ce mardi soir. Contrairement au Paris SG, étrillé 6-1 au tour précédent, elle n'a pas cédé un pouce de son avance dans un stade qui rêvait à une nouvelle "remuntada" (3-0, 0-0). En conférence de presse, le technicien italien a répété pratiquement mot pour mot sa critique: " Le second carton jaune d'Arturo (Vidal) est inexistant et deux buts de Cristiano (Ronaldo) sont hors jeu. Et le quadruple Ballon d'Or a scellé la qualification du champion d'Europe en titre d'un troisième but (109e) qui a fait chavirer le public merengue.

"Je sais que dans le football ça peut arriver, mais pas une série d'erreurs comme ça", a-t-il dit, d'un ton très posé comme à son habitude: Le 2e et le 3e buts (de Madrid) sont clairement hors-jeu.

Déjà auteur des deux buts des siens en Bavière, Cristiano Ronaldo a fait encore mieux mardi, égalisant à la 76e et à la 105e malgré une position de hors-jeu, puis en signant le triplé à la 110e (là aussi, dans une position limite). C'est Asensio qui a scellé le score à la 112e.

A 32 ans, on critiquait ses statistiques en déclin?

Cristiano Ronaldo reste Cristiano Ronaldo. Au panthéon des buteurs.

Recommande: