Cameroun : Paul Biya ordonne le rétablissement de l'Internet dans les régions…

21 Avril, 2017, 19:49 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Cameroun: Retour de l’internet dans la partie anglophone du pays

Cette note indique qu'instruction a été donnée par le président Paul Biya au ministre des Postes et de la Télécommunication, de rétablir la connexion internet dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du pays.

Retour d'Internet dans la région anglophone du Cameroun.

Tout en accueillant la restauration de l'accès à l'Internet dans les deux régions, AFEX appelle également le gouvernement camerounais à s'engager à promouvoir et à protéger les droits numériques car les perturbations du réseau affectent négativement les personnes sur le plan social, psychologique, économique, scolaire et politique.

Abidjan, 21 avr (AIP) - Le Réseau des organisations africaines de la promotion de la liberté d'expression (AFEX) prend acte de la décision du gouvernement camerounais de restaurer la connectivité de l'Internet dans les régions (anglophones) nord-ouest et sud-ouest du Cameroun.

Selon un journaliste résident dans la ville de Buéa, en zone anglophone, cité par l'AFP, l'internet a été rétabli vers 17h GMT.

A en croire le porte-parole du gouvernement, "les conditions ayant présidé à la suspension provisoire d'Internet dans cette partie du territoire national ont fortement évolué". "Le niveau de la violence a baissé, les journées "ville morte" n'ont plus lieu d'être, les étudiants sont en classe et la vie retrouve son cours normal", a détaillé le porte-parole du gouvernement.

Toutefois, le ministre de la Communication prévient que "le gouvernement se réserve le droit de prendre les mesures appropriées pour éviter qu'Internet ne soit à nouveau utilisé pour susciter la haine et la discorde entre les Camerounais, et pour créer des troubles à l'ordre public".

Fin mars, la ministre des Télécommunications avait pour la première fois, reconnu à demi-mot, que les autorités étaient à l'origine de la coupure, la plus longue jamais enregistrée en Afrique.

Début janvier, ces régions avaient été "enclavées" en raison de manifestations antigouvernementales contre la marginalisation supposée de la minorité anglophone.

Selon Julie Ewono d'Internet Sans Frontières (ISF), la coupure internet a fait perdre à l'économie camerounaise 1, 35 millions de dollars.

Recommande: