Comment va se dérouler la dernière émission rassemblant les onze candidats — Présidentielle

21 Avril, 2017, 19:08 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Les onze candidats à la présidentielle

L'émission, qui devait initialement être un débat, aurait pu ne jamais avoir lieu. A près de 24 heures de la fin de la campagne officielle, le créneau était compliqué: il a fait polémique chez les candidats, qui craignaient notamment pour certains de ne pas avoir le temps de répliquer au cas où. Chacun avait 15 minutes pour convaincre en répondant aux questions de Léa Salamé et David Pujadas. Mais pas de débat à proprement parler. Un petit moment de gêne entre les deux journalistes qui n'est pas passé inaperçu. France 2 a confirmé la diffusion jeudi soir d'un dernier rendez-vous politique d'envergure avant le premier tour dimanche.

Il a, comme tous les candidats, été interrogé au sujet du pouvoir d'achat et du chômage, ainsi que de l'international et de l'Europe.

"On ne va pas aller vers la politique spectacle", mais "une forme sérieuse, cadrée, statutaire", a défendu le directeur de l'information de France Télévisions, Michel Field.

Toujours pas de débat, mais bien une dernière émission avec tous les candidats.

Et pour l'ordre de passage, un tirage au sort l'a déterminé: Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, Marine Le Pen, Francois Asselineau, Benoît Hamon, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou, Emmanuel Macron, Jacques Cheminade, Jean Lassalle et François Fillon. Ils disposeront chacun de 2 minutes 30. Suivront Nathalie Arthaud, Marine Le Pen, François Asselineau, Benoît Hamon, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou, Emmanuel Macron, Jacques Cheminade et Jean Lassalle. France Inter retransmettra en direct l'intégralité de l'émission qui sera diffusée en direct et en simultané sur franceinfo tv - canal 27, accompagnée d'un Facebook live et des duplex avant l'émission, en direct du plateau, avec les deux présentateurs et en direct et en simultané sur TV5 Monde. Et TF1 avait frôlé les 10 millions le 20 mars. "Même s'il ne s'agit pas d'un débat, la moindre émission compte", relève pour l'AFP Chloé Morin, directrice de l'observatoire de l'opinion de la Fondation Jean-Jaurès.

Recommande: