Incidents de Furiani: la vision d'un fan de Bastia

21 Avril, 2017, 02:26 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Des supporters bastiais envahissent la pelouse du stade Armand-Cesari le 16 avril 2017-AFP  Archives  PASCAL POCHARD-CASABIANCA

Dans un communiqué, le SC Bastia annonce une série de décisions suite aux incidents du match de dimanche contre l'Olympique Lyonnais.

Pour tenter de restaurer son image et, comme elle le dit, "préserver les valeurs du club et la place qui est la sienne parmi l'élite", la lanterne rouge de L1 devait agir.

"Ça commence à chauffer verbalement, sur le gardien (Anthony Lopes) et son remplaçant (Mathieu Gorgelin) mais comme partout".

- Réaménagement de la tribune Est Jojo-Petrignani pour maximiser la sécurité au stade Armand-Cesari. Le club corse a également indiqué que des interdictions de stade seront prononcées contre les personnes impliquées dans les violences survenues avant la rencontre et à la mi-temps du match contre Lyon, dimanche après-midi en Ligue 1. "Je n'ai jamais cherché à ce que des supporters ou de pseudo supporters aillent mettre le souk dans ce match-là".

Le Sporting Club de Bastia devra attendre jeudi soir pour connaître les premières décisions de la commission de discipline de la LFP, mais les dirigeants corses sont bien conscients qu'ils vont prendre cher. Le précédent du FC Metz risque de ne pas rassurer les Bastiais. Le Sporting venait ainsi tout juste de rouvrir sa tribune Est, fermée pour trois journées à la suite des cris racistes proférés contre Mario Balotelli (Nice) fin janvier.

Recommande: